AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's been a while │#│ MIKA&NAYUNG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 03/11/2015
Messages : 63
Age : 27
Mêtier ou Etudes : Comportementaliste canin
Points : 10
Liens : Choi Na Lee : Sœur cadette que j'aime ♥
Byun Sumalee : Pote de sport o/
Yang Mika : Ancienne 'élève'...
Kim Jae Hyeong : Faux amis

+ de détails...



MessageSujet: It's been a while │#│ MIKA&NAYUNG Jeu 5 Nov - 22:30

▬▬▬ It's been a while ▬▬▬
" Remember me ? "

Cela faisait quelques années maintenant que je n’avais plus aucune nouvelle d’elle. Je me souvenais de Mika comme d’une jeune adolescente très sociable, souvent de bonne humeur et que j’appréciais beaucoup. On avait toujours gardé contact, après que j’ai arrêté d’être sa tutrice, mais depuis quelques mois, c’était le néant total. Aucun sms, aucun mail, pas même une petite lettre ou un minuscule mot pour me tenir au courant. Les miens, d’ailleurs, n’avaient jamais de réponse. Pourtant, je pensais souvent à Mika, enfin quand j’en avais le temps bien sûr. J’avais aimé cette période où je lui donnais des cours. Elle m’avait toujours semblé très intelligente et mature, autant qu’on puisse l’être à cet âge-là.

Ce fut par un client que j’aidais à familiariser avec son chien que j’appris le malheur qui était arrivée à cette pauvre fille et amie. En l’apprenant, je m’étais sentie très mal et en même temps, compréhensive. Pas étonnant qu’elle ne m’ait jamais joint après un accident pareil, qui lui avait valu tant de sacrifices. J’avais vite été tenté de la retrouver pour qu’on discute de choses et d’autres, sans forcément aborder sa santé physique, mais jamais je n’osais le faire.

Puis, un jour, je pris mon courage à deux mains et passais la porte d’entrée coulissante de l’hôpital, avec un air très résigné. Il en fallait parfois peu pour me conforter dans une idée, j’étais du genre à être déterminée dans mes choix, qu’ils soient bons ou mauvais ceci dit. Soupirant doucement, je m’arrêtais à l’accueil pour demander le numéro de sa chambre, puis suivis les indications de la secrétaire-infirmière qui m’avait renseignée. Il fallut gravir quelques escaliers pour atteindre le couloir si peu arpenté de cet étage, où résidait dans une des chambres fermées ma jeune amie et élève. Je le parcourais en cherchant le bon numéro de chambre, avant de m’arrêter et de toquer à l’une d’elle – la bonne. J’avais peur de la mettre en colère, qu’elle m’en veuille de l’avoir retrouvé alors que, peut-être, elle ne le souhaitait pas. C’était de la pure curiosité et, au fond, beaucoup d’inquiétude pour sa vie qui m’avaient amené là. Je passais ma tête par l’embrasure de la porte, puis tournais mon regard vers le lit contre le mur.

Elle avait beaucoup changé, c’était une belle jeune femme maintenant, mais elle semblait si triste comparée à la jeune fille que je connaissais, cette adolescente regorgeant de vie et d’enthousiasme ! Cela me fit mal au cœur, et j’entrais avec un air un peu gêné.

« Bonjour Mika-chan, je ne sais pas si tu te souviens de moi… Choi Na Yung. Je te faisais les cours au lycée. »



_________________
Oh, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's been a while │#│ MIKA&NAYUNG Ven 6 Nov - 10:27


    Une journée comme les autres. Une de plus. Je ne savais même pas quel jour nous étions à vrai dire. Etait-ce un problème ? Pas réellement, cela n’avait pas une grande importance. Je savais simplement que nous n’étions pas encore le weekend : Jae Hyeong n’était pas venu. Perdue dans mes pensées, le temps suivait son cours, entrecoupé çà et là par les visites des infirmières, et la distribution des repas. A bien y penser, c’était relativement ennuyant d’attendre le coucher du soleil. Toutefois, je m’y étais faite. C’était sans aucun doute un problème, d’ailleurs. Venant à peine de sortir de ma petite salle d’eau, je me trouvais en plein milieu de ma chambre lorsque la porte coulissa. Je tournais mon fauteur afin de regarder la personne qui avait pris idée de venir ici. J’avais beau de ne pas savoir l’heure qu’il était, je savais par avance que ce n’était ni mes parents, ni une infirmière – il était bien trop tôt pour eux. Je sentis mon cœur s’accélérer sous la surprise. Un serrement à la poitrine. J’étais peu expressive, mais, je n’avais pu retenir mes yeux de s’agrandir sous l’étonnement, le choc. Rapidement, alors que la jeune femme se présentait d’une voix douce, je fis reculer mon fauteuil. Reculer, encore et encore, jusqu’à finir contre le mur sous ma large fenêtre de chambre, buttant au passage ma table de chevet. Je baissais les yeux, cherchant un point d’échappe qui n’existait pas.Me souvenir, demandait-elle. Comment l’oublier ? Nous avions passé de bons moments toutes les deux. Je lui étais redevable pour mes résultats scolaires, pour mon entrée au lycée. Je me souvenais de nos conversations, de nos rires. Je fronçais les sourcils, fermant les yeux, crispée. Un geste fait pour oublier ces souvenirs d’une belle époque. Je détachais mes mains des roues de mon fauteuil, et, d’un mouvement lent vint les poser sur mes genoux. Le regard perdu, fixant le sol clair de la pièce, je ne savais vraiment comment réagir. J’aurais voulu lui hurler de partir mais, rien ne vint jusqu’à mes lèvres. Je n’étais d’ailleurs pas vraiment certaine de vouloir son départ… Je n’étais pas habituée à ce genre de situation. D’habitude, mes visites étaient bien plus simples. Je savais exactement qui venait, il m’était facile de les ignorer, de rester de marbre. Mais là, j’étais prise de court. Crispant mes doigts sur la couverture aux teintes pastelles posée sur mes jambes, je pris une inspiration avant de poser mon regard sur Na Yung. Un regard vide, sur un visage que je voulais être le plus inexpressif possible. La voir faisait mal. Terriblement mal. Elle qui était si jolie, à qui la vie avait réussi. C’était ainsi que je la voyais, là, dans cette chambre. Une belle femme à qui la chance avait souri, en contraste à moi, pauvre être abîmée, usée dans son fauteuil. Je ne dis rien. Je ne pouvais pas. Je n’en pensais malgré tout pas moins. Comment m’as-tu retrouvé ? Pourquoi es-tu venu ? Oublie que tu as passé cette porte et va-t’en ! Pitié… Je t’en prie, je me regarde pas ainsi. Tourne les talons et quitte cette chambre, s’il-te-plaît. Toutefois, une petite voix au fond de mon esprit me souffla que, même si j’avais pu prononcer tout cela, elle ne serait pas partie. Non, Na Yung était bien trop obstinée pour partir maintenant alors qu’elle venait tout juste de passer le pas de la porte.

Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 03/11/2015
Messages : 63
Age : 27
Mêtier ou Etudes : Comportementaliste canin
Points : 10
Liens : Choi Na Lee : Sœur cadette que j'aime ♥
Byun Sumalee : Pote de sport o/
Yang Mika : Ancienne 'élève'...
Kim Jae Hyeong : Faux amis

+ de détails...



MessageSujet: Re: It's been a while │#│ MIKA&NAYUNG Sam 7 Nov - 20:54

▬▬▬ It's been a while ▬▬▬
" Remember me ? "

La réaction qu’elle eut n’était pas celle que j’espérais recevoir d’elle, et elle me blessa profondément dans mon amour propre. C’était toujours difficile de revoir une personne après tant d’années, et que celle-ci n’ait à votre égard que de la méfiance et un comportement de fuite. Comme si le fait de vous voir ne la rendait pas heureuse. Je ne voulais pas la mettre dans l’embarras, encore moins rendre sa journée plus triste et dure qu’elle ne devait déjà l’être, mais j’avais moi aussi des besoins et l’un d’eux était de la revoir, au moins une fois. Après, si elle le souhaitait, je la laisserais tranquille, je quitterais sa vie pour ne plus jamais revenir. Je pouvais comprendre cela, dans la mesure du possible bien sûr. Je n’avais pas eu d’accident et n’étais encore moins en fauteuil, donc il y avait des subtilités de sa vie que je ne connaissais pas du tout. Néanmoins, j’espérais que ce fossé entre nous ne soit pas si énorme que je le redoutais.

Elle ne me répondit pas, mais je vis dans ses yeux de multiples expressions se succéder, sans qu’aucune ne me donne de bonnes nouvelles. Je me demandais s’il n’était pas mieux de m’en aller tout de suite, mais malheureusement pour Mika, j’étais du genre trop obstinée pour partir comme ça, sans avoir ce que je voulais. Parfois, je le faisais, mais pas aujourd’hui. Je sentais que c’était trop important pour que je n’y mette pas toute mon énergie. Elle le méritait, et même ce fauteuil roulant ne changeait pas cela.

« Cela doit être une surprise pour toi de me voir ici, je ne sais même pas si j’ai bien fait. J’ai eu de tes nouvelles grâce à un client, et je me suis dit… enfin, j’avais envie de te voir. Après… »

Je me mordis la lèvre de frustration et d’hésitation, ne sachant que dire de plus au risque de la blesser d’avantage. Son manque de réaction me déstabilisait tellement que je perdis peu à peu confiance en moi, et en ce que je pouvais faire pour l’aider. Et puis, peut-être qu’elle ne souhaitait pas d’aide ! Qui étais-je à ses yeux, en fin de compte ? Une personne du passé qu’on a vite fait d’oublier ? Je détournais le regard et soupirais, me reculant à mon tour vers la porte. Je voyais bien que la situation ne tournait pas à mon avantage, et je ne voyais pas quoi faire pour que ce soit le cas.

« Je comprends que cela puisse être dur pour toi. J’imagine que tu… souffres beaucoup. Je ne te juge pas et si tu souhaites que je parte, eh bien… à contrecœur, je le ferai, bien sûr. »

Je lui donnais le choix, et croisais les doigts pour qu’elle fasse le bon.



_________________
Oh, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's been a while │#│ MIKA&NAYUNG Sam 7 Nov - 21:32


    J’écoutais ses paroles avec attention, et finis par me dire que sa visite était plutôt justifiée. Il était vrai que j’aurais préféré ne jamais la revoir, afin de ne pas avoir affaire à une vague de souvenirs doux et agréables la concernant. Cela faisait une année que je faisais le deuil d’une vie joyeuse et réussie, me rendant chaque jour à l’évidence que je passerai le restant de mes jours assise dans un fauteuil… peut-être même dans cette même chambre d’hôpital. J’en étais presque venue à apprécier les sentiments négatifs qui me tenaient compagnie ; ils étaient une vieille habitude, et, sans eux je ne saurais qui être finalement. Toutefois, que pouvais-je bien faire face à Na Yung. Elle semblait si fidèle à elle-même. Nous étions proches, quelques années auparavant. Si les rôles avaient été inversés, sans doute serais-je moi aussi venue lui rendre visite. Oui mais voilà, elle n’était pas à ma place. Ce n’était plus dans mes habitudes que de me mettre dans les chaussures des autres pour comprendre leur situation. J’en étais devenue maladroite… Cela pouvait en peiner plus d’un, je fermais les yeux pour ne pas m’en rendre compte.

    « Je ne te juge pas et si tu souhaites que je parte, et bien... à contrecœur, je le ferai, bien sûr. » C’était inhabituel d’avoir le choix. En règle générale, mes visites se passaient sans que mon avis soit demandé. Mon rythme de vie au centre hospitalier était ainsi ; les soins, les repas, les visites médicales et de courtoisie. Dans aucune de ces situations mon avis était demandé. Lorsque mes parents venaient, ils faisaient la discussion à eux deux. Ils parlaient souvent du temps, du voisinage, de la famille. De ces petits détails du quotidien, dans l’espoir, peut-être, de piquer ma curiosité. Les visites de Jae Hyeong n’étaient guère différentes, malgré le fait que son caractère et sa façon d’agir n’ait rien à voir avec mes parents, bien sûr. Quant aux docteurs, ils rentraient rapidement pour me poser quelques questions et noter des réponses que je ne donnais pas avant de quitter la pièce sans demander leurs restes. Je mis quelques minutes à réagir, et elle patientait calmement. Sans oser la regarder, j’indiquais d’un mouvement lent de la main la chaise se trouvant dans la pièce. Je l’invitais, en quelque sorte, à s’assoir. Puis, je décollais mon fauteuil du mur, pour venir le placer bien droit devant la fenêtre. Mon regard se posa sur l’extérieur, et mes mains sur la couverture que j’avais lâchée à présent. J’étais toujours perturbée mais, prête à faire un effort. Si Na Yung voulait me parler, qu’elle parle. J’écouterai. Je ne savais si ce qu’elle dirait allait me plaire. Au fond, je craignais que sa douce voix ne fasse remonter des sentiments que je voulais enterrer au plus profond de mon être. Cependant, c’était peut-être un risque à prendre. Je voulais simplement qu’elle ne me prenne pas en pitié. Je détestais suffisamment la situation dans laquelle je me trouvais, j’avais honte de moi, et n’avais aucunement besoin d’un regard supplémentaire pour ajouter à mon embarras. Le silence s’était maintenant installé dans la pièce aux murs blancs, et j’attendais que Na Yung le brise. Je regardai toujours au travers de la large fenêtre, dont les rideaux d’une couleur pastel presque invisible avaient été tirés. Le temps semblait encore doux pour la saison, bien que quelques nuages grisâtres parsemaient le ciel çà et là.

Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 03/11/2015
Messages : 63
Age : 27
Mêtier ou Etudes : Comportementaliste canin
Points : 10
Liens : Choi Na Lee : Sœur cadette que j'aime ♥
Byun Sumalee : Pote de sport o/
Yang Mika : Ancienne 'élève'...
Kim Jae Hyeong : Faux amis

+ de détails...



MessageSujet: Re: It's been a while │#│ MIKA&NAYUNG Dim 8 Nov - 14:26

▬▬▬ It's been a while ▬▬▬
" Remember me ? "

Avec un certain plaisir, je la vis m’inviter à m’asseoir sur une chaise, non loin d’elle. Ce n’était pas l’idéal, mais c’était déjà ça. Je pouvais rester, et j’en étais contente. Un peu fière, aussi, parce que je sentais que ça n’arrivait pas tous les jours. Une fois assise, je me demandais quoi dire, par quoi commencer et si j’avais quoique ce soit de pertinent à lui annoncer. À vrai dire, j’étais venu sans avoir de réel but autre que de renouer les liens avec elle. Je ne me voyais pas la questionner à propos de son accident, ce serait vraiment mal placé, et ça pourrait la faire encore plus fuir. Je n’avais pas envie de la mettre mal à l’aise, alors pendant de longues secondes, je regardais mes pieds en réfléchissant à ce que je pouvais bien lui dire. Faire la conversation alors que cela faisait des années que nous ne nous étions pas vus était difficile. Elle devait le ressentir aussi comme ça, j’imagine. Elle ne me regardait même pas, ce qui était encore plus bizarre.

Je finis par me racler la gorge et ouvrir la bouche, jouant le tout pour le tout.

« Cela doit te surprendre de me voir ici, ahah. À vrai dire, pour être honnête, je ne sais pas quoi… dire. »

Lui donner de mes nouvelles, lui faire savoir que ma vie était bien, ne ferait que la rendre plus triste de son sort, je ne le souhaitais pas et c’était mal avisé ! Il fallait que je trouve un sujet de conversation qui puisse lui donner envie de me répondre et de participer. Voire, de conduire la discussion, parce que je ne me voyais pas parler toute seule pendant qu’elle écouterait. Moi aussi, je pouvais écouter.

« Il s’est passé du temps depuis la dernière fois qu’on s’est vu. Quand tu sortiras de l’hôpital, est-ce que ça te dirait qu’on aille se faire un petit cinéma, comme avant ? Entre amies. Si tes goûts n’ont pas changés, je crois qu’il y en a un qui t’intéressera ! »

Aucun moyen de savoir si mes propos étaient déplacés ou pas, si je ne lui faisais que plus de mal. Tout allait dépendre de sa réaction, en fin de compte. Je me demandais d’ailleurs combien de temps elle allait rester là, et si c’était volontaire ou non. Lui dire de faire le maximum pour sortir serait totalement idiot, mais en même temps, le faisait-elle ? Avait-elle envie de se mesurer au monde extérieur, maintenant qu’elle était privée du bas de son corps ?



_________________
Oh, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's been a while │#│ MIKA&NAYUNG Dim 8 Nov - 17:27


    Le silence s’était un peu installé dans la chambre. Je n’en étais aucunement dérangée, bien au contraire. C’était la meilleure façon pour moi d’oublier les alentours, de me fermer dans mon esprit et laisser mes pensées vagabonder à leur bon vouloir. Ce n’était peut-être pas aussi agréable pour Na Yung. Je le concevais, mais, ne fit cependant pas grand-chose pour changer la donne. C’était elle qui avait voulu venir après tout. J’entendis son raclement de gorge, puis sa voix résonna à nouveau entre les quatre murs blancs. Elle ne savait pas quoi dire, disait-elle. Nous étions deux. Les mains toujours posées sur mes genoux, mon regard traversant la fenêtre, je ne bougeais pas. S’il m’avait été possible de ne plus cligner des yeux, d’empêcher ma poitrine de bouger sous ma calme respiration, je l’aurais sans doute fait.
    Ô comme cela pouvait être rude et irrespectueux de ne rien dire alors que la jeune femme avait pris la peine de venir jusqu’ici. J’occupais son temps. Un temps précieux qu’elle aurait peut-être préféré utiliser à d’autre escient. Une bien mauvaise hôte que je faisais. Même si cette chambre n’était pas ma demeure, j’y avais passé tant de temps que c’était finalement tout comme. Toutefois, malgré mon manque de réactivité, une partie… une infime partie au fond de mon être voulait continuer d’écouter Na Yung. Elle n’avait sans doute pas l’habitude de faire la conversation à un mur, et, j’avais bien ressenti dans son timbre de voix une certaine maladresse. Je n’étais pas là pour la juger. J’étais celle à juger pour ne rien dire, ne pas bouger.
    Alors que je faisais état de la situation avec moi-même, elle reprit parole. « Quand tu sortiras de l’hôpital, est-ce que ça te dirait qu’on aille se faire un petit cinéma, comme avant ? ». La phrase résonna dans mon esprit pendant de longues secondes. Cela me parut interminable. Mon regard se détacha du paysage automnal pour venir se poser sur mes mains. Je déglutis, non sans difficulté. Mes mains glissèrent doucement de mes genoux à mes épaules, et je fronçais les sourcils. Une douleur s’insinua en moi, vicieuse douleur qui prenait son temps pour se propager dans tout mon être. Pourquoi avait-il fallu qu’elle dise cela ? Sortir d’ici ? Moi ? Cela faisait déjà un an que j’étais ici. Une année entière, sans aucune évolution. Elle ne pensait pas à mal. Non. Au final, la douleur qui me prenait la poitrine était douce. Trop douce. Ses mots m’avaient touché, profondément. Elle avait même utilisé le mot amie. C’était étrange. Et puis, avaient-ils changés, mes goûts ? Je n’en savais même rien. Mes lectures étaient restées les mêmes, mais, je n’avais pas allumé un écran depuis bien longtemps. Je me questionnais alors sur des choses simples qu’il me semblait avoir oubliées. Aimais-je tant que ça aller au cinéma ? Etait-ce si plaisant ? Je revoyais devant mes yeux des scènes de rire avec Na Yung alors que nous discutions à l’époque d’une œuvre regardée ensemble quelques minutes plus tôt. Lentement, mes mains glissèrent le long de mes bras jusqu’hors de mon fauteuil, comme sans vie. J’étais pantoise. Et ce sentiment doux-amer qui m’avait envahi, qu’était-il ? Je connaissais la tristesse, mais, avais perdu depuis bien longtemps l’agréable goût de ce qui avait soudainement pris place à moi.
    Je relevais finalement la tête pour regarder Na Yung. J’aurais eu envie de lui dire que j’avais peur. Peur de ma réaction si je sortais de ces murs. Peur de la perfidie dont l’homme pouvait faire preuve. Peur de me relever. Malgré sa proposition qui avait l’air si sincère, je ne pus retenir l’unique larme de couler le long de ma joue en silence.

Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 03/11/2015
Messages : 63
Age : 27
Mêtier ou Etudes : Comportementaliste canin
Points : 10
Liens : Choi Na Lee : Sœur cadette que j'aime ♥
Byun Sumalee : Pote de sport o/
Yang Mika : Ancienne 'élève'...
Kim Jae Hyeong : Faux amis

+ de détails...



MessageSujet: Re: It's been a while │#│ MIKA&NAYUNG Dim 6 Déc - 16:19

▬▬▬ It's been a while ▬▬▬
" Remember me ? "

Je n’étais pas apte à savoir la façon dont je la touchais de mes propos, et c’était bien difficile d’être dans ma situation, bien que ce le soit moins que dans la sienne. Je n’étais même pas en mesure de comprendre ses sentiments, ni de savoir ce que provoqueraient mes propos en elle. Je me sentais un peu idiote à rester là, à tenter de faire quelque chose que probablement, elle n’apprécierait pas. Pourtant, j’espérais être assez bonne pour lui faire comprendre que sa vie n’était pas finie et que, même si ce n’était pas avec moi, elle pouvait encore faire des trucs, avoir des hobbies. J’en étais persuadée. Bien évidemment, il ne devait pas être aisé pour elle de se dire ça, vu son état, et je pense qu’à sa place j’en ferai tout autant. Quand on est immobile sur un objet, comme ça, on ne doit pas pouvoir croire que ça peut changer, que notre vie peut être belle et comme on la souhaitait. De toute façon, c’est souvent loin d’être le cas, qu’on ait nos jambes ou non.

Voilà, j’espérais tout simplement toucher la bonne corde en Mika et lui faire comprendre que j’étais prête à lui apporter un peu de sérénité et d’amitié, à défaut de réconfort. Je ne me croyais pas assez forte pour ça de toute manière, et cela ne me ressemblait pas non plus. Je n’étais pas la fille la plus sage de la terre, bien qu’étant aînée de ma famille. Je n’étais pas non plus la super meilleure amie du monde et je ne disputais pas ce rôle. Mais à défaut d’être tout ceci, je tentais d’être quelqu’un de bien pour quelqu’un qui, peut-être, en avait un peu besoin ? Si seulement elle pouvait me dire ce qu’elle souhaitait, je pourrais peut-être essayer quelque chose…

Je l’observais de ma place, un peu mal à l’aise. Ce n’était vraiment pas aisé de la voir ne rien dire, ne pas me répondre alors que c’était tout de même important. Et en même temps, j’avais envie de savoir ce qu’elle en pensait, qu’elle me dise si je la gênais. J’aurais pu comprendre. Mais à la place, je cru la voir pleurer et ça ne me plu pas. En fait, je m’en voulu beaucoup pour ça, me trouvant immonde de faire pleurer une personne déjà mal en point dans son propre corps. Quelle partie de ce que j’avais dit n’allait pas ?

« Je suis désolée Mika-chan, je ne pensais pas… Je ne voulais pas te blesser en disant cela. Tu peux dire non, je n’y vois aucun inconvénient tu sais. Je pourrais tenter de comprendre. En fait, avec cette proposition, j’essayais juste de te montrer que tu n’es pas toute seule, que si tu as besoin… moi je veux bien être là pour toi, tu sais ? Et si tu penses peut-être que ça m’ennuie de faire ça, assure-toi que non. Je peux te laisser le temps d’y réfléchir tu sais, ce serait normal. »

Et ça ne me vexerait pas, bien entendu ! Encore une fois et comme je le lui avais dit, je pourrais tenter de comprendre ses raisons si elle parvenait à me les expliquer. Même sommairement !



_________________
Oh, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's been a while │#│ MIKA&NAYUNG Mar 8 Déc - 11:54

    Une fois de plus je foutais les choses en l’air. Je voyais la confusion se peindre sur son visage, une once de compassion et de gêne traverser ses yeux. Arrachée entre deux sentiments, je ne savais que faire moi-même. D’un côté, j’avais espoir qu’elle quitte la pièce ; que cette retrouvaille ne lui devienne que regret et qu’elle ne mette plus jamais les pieds ici. D’un autre côté, j’espérais qu’elle me tiendrait tête ; qu’elle continue à parler comme si de rien était, sans se confondre en excuses inutiles. Ne sachant que faire, et ne trouvant ni le courage, ni l’envie de m’exprimer je restais donc de marbre face à son enchainement de réactions. Etait-ce bien raisonnable de faire cela à une personne que j’appelais autrefois « amie » ? Certainement pas, j’en étais bien consciente. Toutefois, mon esprit était bien trop tiraillé par les souvenirs doux-amers d’autrefois pour que je puisse faire quoi que ce soit. Pas maintenant. Pas tout de suite. C’était trop tôt pour moi.
    « … Je pourrais tenter de comprendre. En fait, avec cette proposition, j’essayais juste de te montrer que tu n’es pas toute seule, que si tu as besoin… moi je veux bien être là pour toi, tu sais ? » Je mentirais si j’en venais à penser que ses mots ne me touchaient pas. C’était étrange, d’ailleurs. Les douces paroles de ma propre mère ne me faisaient plus rien. Alors, j’en venais à me demander pourquoi la présence de Na Yung et ses mots simples, presque naïfs en venaient à réveiller en moi de vieux sentiments oubliés. Cela venait-il de sa visite incongrue ? Du fait qu’elle m’avait totalement prise de court dans ma journée morne et sans évènement ? Je n’en savais que trop rien, et, je continuais de la fixer, inexpressive, alors qu’elle continuait son monologue.
    Je ne l’ennuyais pas, me disait-elle. Je pouvais prendre mon temps, rajoutait-elle. Voilà bien quelque chose que j’avais bien du mal à comprendre… Comment pouvions-nous être si patients face à une telle situation ? Aurais-je été de même si les rôles avaient été inversés ? Aurais-je moi aussi pris le temps, sans aucun hypocrisie, de venir, régulièrement rendre visite à un proche resté coincé dans un mutisme déraisonnable suite à un accident quelque peu mérité ? Je m’étonnais à penser ainsi. Ce n’était pas dans mes habitudes de me mettre à la place d’autrui. Non, dans mon quotidien je me contentais d’attendre patiemment chaque jour, sans aucun effort, ni aucune volonté pour faire venir le changement. Une très légère sensation de compassion me saisit à la poitrine à l’égard de Na Yung, à qui, je le savais pertinemment, je pouvais faire confiance. Toutefois, comment pouvais-je lui faire comprendre que j’acceptais sa venue sans parole ? Réfléchissant, je la quittais un instant du regard. Puis, je mouvais doucement mon fauteuil, le tournant pour atteindre ma table de chevet. J’en ouvris silencieusement le tiroir, en sortant un livre. La couverture nette prouvait l’achat récent, bien que j’eus déjà lu l’ouvrage. La lecture était sans aucun doute la dernière activité qui me rattachait plus ou moins à la réalité affligeante qui prônait à l’extérieur de ma chambre d’hôpital. Je posais l’objet sur mes genoux, puis, me déplaçais jusqu’à Na Yung. Alors, de deux mains, je le lui tendis. J’espérais qu’elle reconnaisse l’auteur, que j’avais connu grâce à elle quelques années un peu plus tôt. J’espérais aussi qu’elle ne l’ait pas déjà lue, cette œuvre qui venait d’être publiée très récemment. Avec ce prêt, je faisais un simple clin d’œil à nos échanges passés. Je voulais lui demander de patienter un peu. Mais surtout, je lui disais de revenir me voir ; un livre comme excuse pour une visite future, où peut-être j’agirais différemment cette fois.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: It's been a while │#│ MIKA&NAYUNG Aujourd'hui à 11:42

Revenir en haut Aller en bas
 

It's been a while │#│ MIKA&NAYUNG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mika-thinking... J'suis amoureux? (T-d-T, libwe)
» Mika ramene une fille [ pv pauline ]
» Mika, c'est moiiii ! [Validée]
» Mika Jones... ♪ [Terminé]
» Mika Rosalden [Terminée !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four In Séoul :: Café noir ou au lait ? :: Once upon a time :: Déchetterie de la ville-