AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Under the rain - Choi Na Lee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Under the rain - Choi Na Lee Mer 28 Oct - 1:30

▬▬▬ Under the rain ▬▬▬
" Un mystère sans fin, un souvenir brumeux. You hurt me so bad.
- "Hurt" by EXO "




Un jour comme un autre, rien de bien différent, à force cela devenait une routine, mais je ne désespérai pas, je continuais à croire que hyung allait se réveiller et que l’état de Mika s’améliorerait. Après une longue semaine ensoleillée, le mauvais temps, mais surtout la pluie avait décidé de venir recouvrir Séoul tout entier. Il faisait légèrement froid, et comparé à il y a une semaine je ne pouvais me permettre de sortir en tee-shirt. Aujourd’hui j’avais sortit le pull, et bien sûr, le parapluie avec. Nous étions en weekend et comme tous les weekends avant d’aller travailler, je me rendais à l’hôpital voir hyung et ensuite Mika. C’était devenu un rituel auquel jamais je ne faisais abstraction. Pas une seule fois. Ils m’étaient aussi précieux que ma propre vie, bien que j’en serai capable même de la leur offrir. Il était aux alentours de huit trente du matin, et je m’en allais donc en direction de l’hôpital de Hongdae. Comme tous les jours à cette heure-ci, père n’était plus à la maison, il était déjà au bureau, à s’occuper de ses affaires, de sa réputation qu’il se devait de tenir, et j’étais toujours seul, dans cette habitation si grande, si vide, si silencieuse. On en pourrait même entendre les mouches voler. En vérité je n’aimais pas rester ici, je passais la majorité de mon temps dehors, à l’extérieur, loin de cette maison de peur de finir asphyxié à mon tour. Cette demeure me faisait rappeler trop de souvenirs, tous aussi néfastes les uns que les autres. Parce qu’entre le départ de mère, des deux plus jeunes, et le coma de hyung du à l’avidité de cet homme sans cœur, autre que mon père, je ne parvenais plus très bien à savoir si le toit sous lequel je résidais était réellement mien. Alors, autant que je le pouvais, je préférai rester à l’extérieur, et ne revenir seulement lorsque trop épuisé, je sombrais de fatigue.

J’ignorai pourquoi je n’avais décidé d’y aller en moto, mais je sentais que la pluie et l’air frais du vent sur mon visage finiraient par me calmer tout doucement. Je ne souhaitais pas entrer dans l’enceinte de leurs chambres avec en tête toutes ces pensées néfastes, fruits du passé et qui pourtant, semblaient toujours demeurer encore aujourd’hui, encré dans mon esprit, même si en réalité, il me suffisait d’observer simplement leur état pour commencer à respirer  la haine.

Arpentant les longues et interminables rues de Hongdae je ne fis pas vraiment attention à ce qui se présentait face à moi, je connaissais le chemin par cœur, et pourrais même y aller les yeux bandés, alors je m’étais laissé allé, me plongeant de nouveau dans mes pensées les plus profondes, je fis abstraction de tout ce qui m’entourait. Le parapluie était reposé sur ma clavicule droite, légèrement incliné à l’arrière je relevais la tête en direction du ciel couvert d’innombrables nuages gris. Les gouttes d’eau s’abattaient à vitesse folle sur ma peau tandis que je fermai les yeux un instant. Mon visage fut entièrement trempé et dieu sait combien cela me faisait un bien fou. J’imaginai bien les passants me dévisager d’un drôle d’air à me penser totalement aberrant. Qu’importe.

Je restais ainsi, pendant plusieurs minutes, immobile en plein chemin personne n’avait osé me bousculer ou m’interpeller ne serait-ce une seule fois. Du moins je l’eu cru, car très vite quelqu’un m’interpella, me faisant revenir à la réalité, parmi les vivants. Une voix féminine, qui, d’ailleurs me disait quelque chose. Comme si je l’avais déjà entendu quelque part. Oui, quelque part, mais où ? N’ayant plus réellement le choix j’ouvris lentement les yeux tout en abaissant la tête de façon à pouvoir observer avec clarté celle qui avait osé me réveiller de me rêverie.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 17/10/2015
Messages : 260
Age : 25
Mêtier ou Etudes : Maitresse dans une école primaire
Points : 15
Localisation : Dans une salle de classe
Liens : PAS DE FICHE DE LIENS, DEMANDE UNIQUEMENT PAR MP.

-Choi Na Yung : grande sœur énervante mais attachante
-Kim Jae Hyeong : Un type vicieux et menteur. Qu'il pourrisse avec sa famille...
-
-



MessageSujet: Re: Under the rain - Choi Na Lee Mer 28 Oct - 2:18

▬▬▬ Under the rain ▬▬▬
"


Elles sont passées. Ces foutues images de la visite du Ministre Kim à l'école, elles ont été diffusées au journal du soir quelques jours après. J'ai cru me prendre la honte de ma vie, déjà à la base, je ne m'attendais tellement pas à être filmée... Encore, je me suis dis que de toutes façons, ils sauraient filtrer la chose et ne montrer que ce qu'il y'a d'intéressant. Le ministre arrivant dans l'école, les élèves le saluant, lui discutant avec la Directrice et basta. Tu parles. Honnêtement, je n'ai pas vraiment comprit pourquoi ils ont sentis l'utilité de mettre aussi le moment où je mangeais avec les enfants. Pourquoi ? La ville entière, non, voire le pays entier sait qu'une Choi travaille là bas et qu'elle fait n'importe quoi avec les enfants. Bien que je ne vois pas en quoi est-ce qu'il était criminel d'offrir du chocolat en récompense qu'ils aient si bien travaillé. Ou était l'utilité de montrer ça à la télévision...? Étais-ce un coup monté ? En tout cas, ma mère n'en doute pas une seule seconde.

Quand j'ai appris que ce fameux conseiller avait mentis sur toute la ligne, et qu'il n'était que le fils du Ministre en question... J'ai cru défaillir. Comment ça le fils du ministre ?? Dans ma tête, il n'était que Jeong je ne sais quoi... Comment pouvait-il passer de Jeong, à Kim ? Qu'est-ce qui s'est passé, pourquoi m'a t'il menti ? Doucement, je marchais dans Hongdae, avec mon imperméable, ainsi que mon vélo. La pluie s'abattait sur la ville, les gouttes ruisselant sur mon imper et sur ma longue chevelure, dépassant ma capuche. J'ai l'impression d'être plongée dans une grosse déprime depuis que j'ai vu ce journal. la Directrice était vraiment en colère contre moi après avoir vu ça, et certains parents d'élèves se sont même plaints. Bien que je ne comprenne pas pourquoi, honnêtement, il y'a quand même pire dans la vie que de voir son enfant de manger des gâteries... Mais ce n'est pas le pire. Les remarques sur ma famille reprennent de plus belles. Les Choi sont des idiots. Les Choi n'ont aucun diplômes. Ils ne valent rien, ils ont juste gagné à la loterie. Leur tête est complètement vide. Quelle institutrice ferait ce que cette sotte a fait ? Je n'enverrai pas mes enfants dans cette école. Etc. Etc. Je suis virée pendant deux semaines, de l'école. Je n'en croyais pas mes oreilles.

Je m'arrête, avec mon vélo près de moi, quand je reconnais une silhouette au loin. Un jeune homme, sous un parapluie, immobile. Je fronce doucement les sourcils. Mais... Ne serais-ce pas...? Je m'avance, doucement, puis de plus en plus vite. Oui, c'est bien lui. Je m'arrête, encore bien assez loin, me mettant à réfléchir, remplie de haine. Ce mec... Je comprends mieux maintenant, ce qu'il voulait dire avant que nous nous séparions. C'était des menaces ? Maintenant que je sais qu'il est un Kim, ça ne m'étonne même pas. Ils ne sont bons qu'à ça, ces gens... Ils sont tellement méprisables. A se demander comment son père a put arriver au pouvoir. De toutes façons, après m'avoir fait un coup public pareil, qui sait, il a put bien faire pire pour arriver à ses fins. Mes mains serrent le guidon de mon vélo, alors que la pluie continue de tomber de plus belle. Je me mets à crier au loin :

-Hey toi !!

Il semble ne pas m'entendre. Encore dans un autre monde, comme la dernière fois ? Mes sourcils se froncent et je me pince les lèvres. Il ne m'échappera pas, je vais lui dire tout ce que je pense et lui faire payer. J'enjambe mon vélo, et me mets à pédaler jusqu'à lui foncer dedans brutalement, sans pour autant le faire tomber, mais assez pour qu'il soit bien bousculé. Je pose une jambe au sol, le fixant, droit dans les yeux. Quelques secondes s'écoulent avant qu'enfin un mot ne sorte de ma bouche, presque comme un murmure.

-Menteur.

Les passants continuent leur chemin autour de nous. Nous devons être les seules personnes immobiles, et non dérangées par la pluie. Je continue ensuite sur le même ton :

-Jeong Jae Joong ? Qui est ce mec là ?? Vous m'avez menti comme un lâche. Pourquoi ?? Pour mieux préparer votre coup avec votre père ??

La rage commence à m'envahir.

-A cause de vous j'ai été virée pendant deux semaines. La Directrice me déteste, et maintenant je ne sais même pas qui s'occupe de mes élèves. Le pays entier sait à quel point il peut y avoir des abrutis chez les Choi maintenant, c'est ce que vous vouliez n'est-ce pas ?!

Je finis par descendre de mon vélo, qui tombe directement au sol en faisant un bruit sourd, avant de poser mes mains sur ce type afin de le pousser violemment.

-Tu es une personne détestable Kim Jae Hyeong !!


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Under the rain - Choi Na Lee Jeu 29 Oct - 0:11

▬▬▬ Under the rain ▬▬▬




Alors que mes yeux fixés cette personne, je la vis foncer droit en ma direction. Je n’eu pas le temps de m’écarter sur le côté que déjà son véhicule me heurta en plein fouet, dans l’élan je fus obligé de reculer de quelques pas. Avait-elle complètement perdu l’esprit ? Ou bien était ce parce qu’elle avait perdu l’équilibre ? Je n’eu le besoin d’attendre bien longtemps qu’elle me donna déjà une réponse, comme si elle avait lu dans mes pensées. « Menteur » Menteur ? Je l’observais d’un œil interrogateur. Pour qui se prenait-elle ? Elle devait certainement s’être trompée de personne, et me confondre avec quelqu’un d’autre. Je ne le connaissais pas et il ne me semblait pas l’avoir déjà rencontrer quelque part, et pourtant sa voix me disait bien quelque chose. Pourtant je ne réagissais pas, restant immobile je fronçais les sourcils et finis par tourner les talons, prêt à reprendre ma route comme si rien ne s’était passé. Alors que je m’apprêtais à faire un pas, sa voix  résonna dans ma tête. Jeong Jae Joong ? Je tournais simplement la tête par-dessus mon épaule et la regardais. À présent je me rappelais, cette école, cette visite, cette classe, les enfants, et cette femme aux cheveux blonds. Elle continuait de me fixer avec ce regard noir qu’elle ne pouvait s’empêcher d’éteindre, comme si le mensonge que je lui avais sortis il y a une semaine de là avait été d’une grande importance. Et alors ? En quoi cela était mentir si je cherchai à préserver mon identité ? Était-ce mal ? « … Pour mieux préparer votre coup avec votre père ? » Son visage s’assombrit, la colère l’habitait entièrement à présent. Je sentais qu’il ne valait mieux pas que je prononce ne serait-ce un seul mot, et la laisser finir jusqu’au bout au vu de me voir recevoir certainement une gifle.  Silencieux je l’écoutais se plaindre avant de la voir descendre de son engin et de se rapprocher de moi. Ses mains posées sur mon torse, elle me poussait avec force m’obligeant à reculer de nouveau et dans l’élan, faire tomber mon parapluie qui vint s’écraser contre le sol inondé par l’averse. « Tu es une personne détestable Kim Jae Hyeong !! » Mon visage s’était légèrement crispé et j’attrapais de mes dents ma lèvre inférieure que je pinçais avec force.  Je n’appréciai guère que l’on me touche, et avais été beaucoup plus dérangé par ce geste que par ses propres mots qui ne m’avaient du tout touché. Ses mains restées collé à mon vêtement et je finis par saisir de ma main l’un de ses poignets avant de le détacher du tissu. « Préparer un coup ? » Un léger rire moqueur s’échappa d’entre mes lèvres. « Je vous trouve bien moins agréable tout d’un coup. » Une de mes mains traversa l’épaisse touffe de cheveux aplatit contre mon crâne avant de reprendre. « Vous vous permettez de nous accusez alors que si je me souviens bien l’unique et seul responsable en tort n’est autre que vous. Est-ce de notre faute si vous vous êtes attiré les foudres de votre supérieure ? » Accroupi je ramassais le parapluie et me protégeais sans plus tarder de la l’averse avant de ne faire qu’empirer mon état et de finir par attraper un rhume. « Si vous aviez rempli votre devoir d’enseignante comme il le fallait, jusqu’au bout, peut être n’y aurait-il pas eu de conséquences néfastes. » Qui avait donc laissé ces gosses s’empiffraient ? « Vous faîtes de jugements un peu trop hâtifs mademoiselle, je vous conseillerai de bien vous renseigner avant de vous permettre de juger autrui de façon aussi désagréable. » Je devinai que si elle s’était permise de nous évoquer père et moi dans ses reproches de façon si défavorable, avec la certitude que nous l’avions amené à sa perte, c’était qu’elle devait appartenir sans l’ombre d’un doute à l’une des trois autres familles avec qui les Kim se battaient pour régner sur tout Séoul.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 17/10/2015
Messages : 260
Age : 25
Mêtier ou Etudes : Maitresse dans une école primaire
Points : 15
Localisation : Dans une salle de classe
Liens : PAS DE FICHE DE LIENS, DEMANDE UNIQUEMENT PAR MP.

-Choi Na Yung : grande sœur énervante mais attachante
-Kim Jae Hyeong : Un type vicieux et menteur. Qu'il pourrisse avec sa famille...
-
-



MessageSujet: Re: Under the rain - Choi Na Lee Mer 4 Nov - 2:03

▬▬▬ Under the rain ▬▬▬
"


Je ne le quitte pas du regard. Je voulais qu'il sente à quel point je pouvais le détester à ce moment précis. Faire des choses aussi vicieuses tout ça pour la gloire, piéger autrui pour son propre intérêt. Quelle ordure ! Qu'est-ce qu'il pensait, que je ne finirai pas par le retrouver ?? Que je ne suis qu'une pauvre jeune femme sans défense, pourvue d'une famille de débiles et qui ne pourrait jamais se défendre, comme le sous entendait certains ?? Quand je vois ses lèvres s'élargirent en un sourire clairement moqueur, je pense que mon cœur râte un battement. Quoi ?? Qu'est-ce qui lui faisait rire ?! Ma situation ?! Le fait que je sois en colère ?! Il saisit ma main et me força à le lâcher. " Préparer un coup ? Je vous trouve bien moins agréable tout d’un coup." Bien moins agréable qu'il ose dire... S'il pense l'être, lui, je crois qu'il se met le doigt dans l’œil. "Vous vous permettez de nous accusez alors que si je me souviens bien l’unique et seul responsable en tort n’est autre que vous. Est-ce de notre faute si vous vous êtes attiré les foudres de votre supérieure ?" Je serre les poings tout en l'observant ramasser son parapluie. "Si vous aviez rempli votre devoir d’enseignante comme il le fallait, jusqu’au bout, peut être n’y aurait-il pas eu de conséquences néfastes." Mais qu'est-ce qu'il raconte...?? "Vous faîtes de jugements un peu trop hâtifs mademoiselle, je vous conseillerai de bien vous renseigner avant de vous permettre de juger autrui de façon aussi désagréable." Je rétorque :

-Qu'est-ce que vous insinuez...? Que je suis une mauvaise institutrice ?! Que j'ai mal fait mon devoir de maitresse d'école ?!

C'est officiel. Cet homme me sort de mes gongs bien plus que l'ainé des Kwang a put le faire il y'a plusieurs jours. Je n'arrive plus à me calmer, j'ai l'impression de devenir folle.

-Je ne fais aucun jugement, ceux qui jugent, c'est votre famille, c'est toutes les autres !! C'est vous qui m'avez trompé en me mentant sur votre identité. Je n'ai fais aucun mal, j'ai juste donné des sucreries, et ce n'est pas moi qui juge en disant que c'est une erreur d'éducation de le faire !! Ce sont les autres, tous ces cons qui suivent et obéissent aux médias comme s'il s'agissait d'une Bible... N'est-ce pas votre père qui décidait à ce moment là de ce qui devait passer à la télévision ?! Vous avez juste trouvé un autre moyen de pourrir mon nom et vous l'avez fait c'est tout. Ne parlez pas comme si vous étiez des anges !!

Intenable, je continue sur ma lancée.

-Qui est-ce qui ne cesse pas de nous considérer ma famille et moi comme des abrutis sans diplômes ?! Qui crie à qui veut l'entendre que nous ne méritons pas notre classe sociale ?! Hein ?! Qui fait tout pour réduire notre réputation ?! Et c'est moi qui juge ?!

Hors de moi, je l'attrape par la veste et tente de le secouer dans tous les sens.

-Quand on est une pourriture on ne trouve pas d'excuses et on le reconnait !!!



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Under the rain - Choi Na Lee Ven 6 Nov - 0:49

▬▬▬ Under the rain ▬▬▬




Une vraie tête de mule. Ce qu’elle pouvait être pénible à la fin, elle me faisait littéralement perdre mon temps, n’avait-elle pas d’autres préoccupations bien plus intéressantes que de venir chercher les ennuis auprès d’une famille rivale? Non, sérieusement ? J’avais eu l’envie de lâcher un soupir en l’entendant rétorquer sans même prendre compte de mes dires, comme si cela était rentré par une oreille et sortit aussitôt de l’autre, mais je ne voulais pas paraître grossier alors je ne le fis pas. Plus la discussion prenait de l’ampleur plus elle se mettait à hurler comme si je n’étais pas suffisamment prêt d’elle. Heureusement que les postillons n’empiraient pas la situation, sinon j’aurai bien finis par perdre patience. Les passants nous jetaient des regards, certains curieux, d’autres totalement ahuri par la situation, car il faut savoir que ce n’est pas commun mais surtout apprécié dans notre culture de se montrer en public, de cette façon, alors bien évidemment on nous dévisageait comme si nous étions des timbrés venant d’une autre planète.

Ses doigts vinrent s’agripper à ma veste, et la tenant fermement entre sa main, elle me secouait avec force, comme si elle tentait de me faire comprendre que nous étions définitivement en tors, sous entendu que nous leur devions également des excuses. Je ne dis rien dans un premier temps et la laissais tout simplement faire. « Et alors ? » Avais-je fini par lâcher après plusieurs minutes de silence. J’espérai qu’avec cette accroche elle allait m’écouter avec plus d’attention. « Parce que vous croyez que la presse ne l’aurait peut être pas publiée ? » Je la fixais droit dans les yeux avant de reprendre. « Au vu de la situation je dirai plutôt que c’est vous qui êtes en train de venir chercher les ennuis auprès des Kim. Regardez-vous, sérieusement. » Afin qu’elle saisisse clairement le message je détournais mon regard du sien afin de le poser sur la foule qui nous observait, l’obligeant ainsi à faire de même afin de se rendre compte du magnifique spectacle qu’elle donnait en public. « Vous creusez votre propre tombe. » Les appareils photos n’avaient pas manqué au rendez-vous, à hurler comme une aliénée cela avait attiré la foule, et encore plus lorsqu’elle s’était mise à hurler nos noms, dévoilant nos identités au peuple, sans aucun scrupule. « Maintenant vous pouvez être fière de vous. » Je laissais échapper un léger rire moqueur avant de passer une main dans ma chevelure sombre et rebelle. « Vous venez en l’espace d’un instant dénigrer votre propre image et celle de votre famille toute entière. Félicitations mademoiselle Choi. » Je laissais glisser ma mèche entre mes doigts avant qu’elle ne vienne recouvrir mon œil gauche tout entier et saisis son bras de ma main droite afin de la repousser de nouveau, l’obligeant à reculer de quelques pas. « Vous pouvez être certaine à présent que les vidéos et clichés figureront dans les journaux et à la télévision. Ne savez-vous donc pas vous tenir ? »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 17/10/2015
Messages : 260
Age : 25
Mêtier ou Etudes : Maitresse dans une école primaire
Points : 15
Localisation : Dans une salle de classe
Liens : PAS DE FICHE DE LIENS, DEMANDE UNIQUEMENT PAR MP.

-Choi Na Yung : grande sœur énervante mais attachante
-Kim Jae Hyeong : Un type vicieux et menteur. Qu'il pourrisse avec sa famille...
-
-



MessageSujet: Re: Under the rain - Choi Na Lee Jeu 10 Déc - 19:20

▬▬▬ Under the rain ▬▬▬
"


Il me regarde, là. Je ne sais combien de temps se passe, mais il ne sort pas le moindre mot de sa bouche. Pourquoi ne dit-il plus rien ? Avait-il donc comprit à quel point il était pourri ? A quel point toute cette mascarade stupide m'avait mise en colère ?? Je me le demande... La pluie me parait de en plus en plus chaude tellement mes sens sont en ébullition. Mais malgré tout, ce silence qui se prolonge ne m'apaise en rien. Rien ne pourrait m'apaiser en cet instant précis, il fallait absolument que tout sorte !! "Et alors ? Parce que vous croyez que la presse ne l’aurait peut être pas publiée ? Au vu de la situation je dirai plutôt que c’est vous qui êtes en train de venir chercher les ennuis auprès des Kim. Regardez-vous, sérieusement." ... Quoi ? Je fronce les sourcils et serre le col de sa veste de plus en plus. Moi, qui chercher les ennuis ?! Après tout ce qui s'est passé ?? Il est con ou le fait-il exprès ?! Non. Tout ceci ne doit être que de la simple et pure provocation. Il se fiche de mes paroles, il se fiche de mes mots, mon ressenti il le met dans une boite et shoote clairement dedans. Il le fait juste pour m'énerver davantage. Comme quoi quand on est un connard, autant l'être jusqu'au bout.

Je le vois détourner son regard du mien, regardant autour de nous. Qu'est-ce qui peut bien retenir son attention à un moment pareil ? Je fais comme lui, avant de remarquer le petit monde qui s'était formé autour de nous. Beaucoup de passants s'étaient arrêtés, nous observant avec une certaine curiosité. Je faisais de même en haussant le sourcil, me demandant quel était leur problème. N'avaient-ils jamais vu des gens se disputer dans la rue ? D'accord, j'ai crié, et alors ?
Quand je constate que certaines personnes parmi eux ont le portable dans la main, sous leur parapluie, le dirigeant vers nous comme s'ils étaient en train de filmer quelque chose, mon cœur fait un bond dans ma poitrine. Je commence à comprendre ce qui est en train de se passer. "Vous creusez votre propre tombe. Maintenant vous pouvez être fière de vous." J'entends ce Jae Hyeong rire. Rire de façon si méchante et si mesquine. Je tourne doucement la tête vers lui, encore plus dégoutée qu'il y'a quelques secondes. Je ne sais même pas si c'est toujours de la colère que je ressens après ça. Je peux déjà deviner ce qui va se passer. Les gens vont simplement se méprendre pour les uns et dire que je ne suis qu'une imbécile violente et agressive. Les autres vont se dire que je ne me jetterai pas ainsi sur un Kim en pleine rue devant tout le monde sans aucune raison. Et ainsi les guerres et les pics continueront et s'amplifieront. Encore et encore. Et au milieu de ça, cette pourriture en face de moi ne voit qu'une seule chose à faire... Rire. Normal. Là où est placée ma famille, je suppose que ce sera certainement moi qui sera mise à tort dans cette histoire. Les Kim sont trop bons et trop généreux pour faire du mal à qui que ce soit voyons. Cette Choi est stupide, elle devait peut-être avoir bu, ou à dut se méprendre sur la personne. Regardez comment est son père, ceci explique cela.

"Vous venez en l’espace d’un instant dénigrer votre propre image et celle de votre famille toute entière. Félicitations mademoiselle Choi. Vous pouvez être certaine à présent que les vidéos et clichés figureront dans les journaux et à la télévision. Ne savez-vous donc pas vous tenir ?" Mon cœur se met à battre si fort qu'il me fait presque mal. Non... Quoique, je sais que j'ai mal, mais ce n'est pas à cet endroit là. J'ai mal partout. Je crois que je ne me suis jamais sentie aussi mal de toute ma vie. Non pas à cause de tous ces gens qui filment la scène, non. Mais à cause de ce type, qui quoi que je dise refuse de me comprendre et de reconnaitre les torts de sa famille. C'est comme s'il n'en avait que faire, comme s'il l'ignorait presque. Il y'a des choses que je ne comprends pas... Comment ce type de personne peut-elle monter au pouvoir politique. Sont-ils si bien déguisés ? Ou alors, le monde est-il si aveugle ?? Je ne comprends plus rien. Je sers les poings doucement, l'esprit encore dans la surprise, embrumé et surtout fatigué. Je finis par murmurer doucement.

-Si je ne sais pas me tenir...?

Je l'observe pendant quelques secondes. De toutes façons... Au point où j'en suis, qu'est-ce que j'ai à perdre. A présent ça ne pourrait plus être pire, n'est-ce pas ? Je lève mon poing et l'écrase de toutes mes forces sur la joue de cet homme. Une douleur nait sur mes doigts. Je crois que j'ai frappé tellement fort, que je me suis fait mal sur le coup. Je ramène ensuite mon poing à moi, et lui jette un regard de dédain, répondant à sa dernière question.

-Non. Je ne sais pas.

Je le fixe encore pendant quelques secondes, puis me tourne vers mon vélo que je relève, avant de l'enjamber. Dos à lui, mes mains serrant le guidon, je reprends :

-Ma famille n'a jamais eu de comportement vicieux et mesquin envers qui que ce soit. Nous n'avons jamais fait de mal à personne. Mais... Si c'est ce que vous voulez, on peut peut-être changer notre façon de faire, qui sait.

Je ne perds plus un instant et quitte cet endroit sur mon vélo, sous la stupeur et la consternation de toutes les personnes autour. Je viens de faire quelque chose de peu recommandable, c'est sûr... Mais je ne le regrette pas. Un bon poing dans sa gueule, c'est tout ce qu'il méritait, quoi qu'on en dise, quoi qu'ils y fassent. Après... Qui vivra verra.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Under the rain - Choi Na Lee Jeu 10 Déc - 21:40

▬▬▬ Under the rain ▬▬▬




Armés jusqu’aux dents nous pouvions entendre tous ces appareils se déclencher. On prenait des photos, des vidéos, mais aussi, la foule qui commençait à se chahuter dans tous les sens. Des « Oh ! », des « Non mais regarde ça ! », ou bien des « Faisons le buzz avec ça, on peut faire fortune de leur spectacle.», et j’en passe. Il était certain qu’après avoir hurlé sur tous les toits nos identités et agir aussi imprudemment, de façon si stupide, la foule n’allait pas tarder à se hâter autour de nous. Je ne m’étais jamais retrouvé dans ce genre de situation. Je n’avais rien demandé, car je demandais seulement à être loin de leur conflit, et pourtant, là, tout de suite, à cause de cette femme, elle venait tout juste de me foutre en plein cœur du champ de bataille. Pour qui se prenait-elle sérieusement ? De quel droit se permettait-elle de venir m’agresser alors que je ne lui avais rien fait, ayant juste cherché à garder mon identité, car je ne souhaitais tout simplement pas être sous les projecteurs. J’étais quelqu’un de discret, et savoir que tous, à présent connaissait mon identité me mettais mal à l’aise. Je voulais préserver cette liberté que j’avais il y a quelques minutes de cela, maintenant  il est clair, qu’à présent, ce n’était plus le cas. Maintenant, on allait me regarder différemment, on allait se comporter d’une façon beaucoup moins naturelle et aimable que d’habitude, tout ça parce que j’étais son fils. Mais d’autres, que je ne connaissais pas, allaient en être jaloux. Je n’aurai plus cette même liberté.

Alors que je me perdais dans mes pensées, je ne fis plus même attention à la jeune femme qui observait à son tour la foule qui nous encerclait, comme si nous étions sur le ring, en pleine confrontation, n’attendant plus que l’un de nous réagisse. Ils se bousculaient, nous dévisageaient, spectateurs ils n’attendaient plus que la suite.  

Son poing s’était resserré sur ma veste, la froissant que plus, je compris de suite que mes paroles ne lui avaient guère plu. Il n’y a que la vérité qui fâche dit-on, et ce simple petit geste n’en fut que la preuve concrète.  Je n’avais rien d’autre à dire, je pense que ces paroles étaient suffisamment claires pour penser qu’elle finirait par lâcher prise, et reculerait face à son ennemi avant de se retirer. Mais, surprenant soit-il, elle ne le fit pas, au contraire, elle souhaita se battre jusqu’au bout, et ne retint pas pour oser me porter un poing en plein visage. Un coup assez violent qui n’allait certainement pas passé discret aux yeux de père. Qu’allait-il dire, ou faire au Choi ensuite ?

Le derrière à terre, le pantalon trempé par cette forte pluie qui ne cessait de vouloir s’arrêter de couler à flot, je me retrouvais pitoyablement dans un sale état. Ma mâchoire en avait pris un sale coup et une assez pénible douleur s’empara de toute la partie inférieure de mon visage. Heureusement que je ne m’étais pas mordu la langue, je n’aurai pas tellement apprécié le goût du sang mélangé à la salive dans ma bouche.  

Je portai ma main à ma mâchoire, la massant légèrement afin d’atténuer cette douleur alors que je l’entendais s’exprimer à nouveau. Je ne dis rien, et me levais simplement après avoir lâché un léger ricanement alors que l’autre enjambé déjà son véhicule pour s’en aller au loin.

« C’est ce que j’appelle brillamment pourrir sa réputation. » La presse s’était hâtée elle aussi après les premières publications des photos sur le net, et bien sûr père était déjà au courant, et c’est ce à quoi il avait fait envoyer des hommes afin de venir me chercher. « Je vais bien, n’en faîtes pas trop. » Dis-je à ces hommes vêtus de noir, et qui s’empressèrent de dégager la foule du « ring ».




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Under the rain - Choi Na Lee

Revenir en haut Aller en bas
 

Under the rain - Choi Na Lee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche de Rain Maniko
» MILLA ♣ set fire to the rain
» AZS Ҩ Nobody, not even the rain has such small hands
» Présentation de Blue Rain
» Choi Seung Hyun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four In Séoul :: Café noir ou au lait ? :: Once upon a time :: Trésors de la Ville-