AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une maitresse exemplaire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 17/10/2015
Messages : 260
Age : 25
Mêtier ou Etudes : Maitresse dans une école primaire
Points : 15
Localisation : Dans une salle de classe
Liens : PAS DE FICHE DE LIENS, DEMANDE UNIQUEMENT PAR MP.

-Choi Na Yung : grande sœur énervante mais attachante
-Kim Jae Hyeong : Un type vicieux et menteur. Qu'il pourrisse avec sa famille...
-
-



MessageSujet: Une maitresse exemplaire ? Dim 18 Oct - 0:32

▬▬▬ Une maitresse exemplaire ?▬▬▬


Mais enfin pourquoi ?? Pourquoi le Ministre de l’Éducation se présenterait-il ici ?? Ce n'est qu'une petite école primaire après tout ! Ah, qu'est-ce que je vais faire maintenant, c'est malin ! Il ne pouvait pas passer un week-end ?? Depuis que la Directrice nous l'a annoncés, je me sens stressée et j'ai constamment une boule au ventre. Je trouve ça vraiment touchant que le Ministre de l’Éducation descende de temps en temps de son trône pour aller voir si tout se passe bien dans les écoles, honnêtement. Cela prouve qu'il a de la considération pour les principaux sujets dont son administration s'occupe. Mais là, j'avoue que je n'ai aucune idée de que faire et comment me comporter. Je suis en train de me maquiller dans la salle de bain, je ne sais même pas si je le fais correctement. Mina, notre domestique japonaise me propose de l'aide, mais j'ai horreur d'être pouponnée, alors je la repousse depuis dix minutes. Ceci fait, je me peigne les cheveux pour les laisser lâcher, et quitte enfin la villa. Le chauffeur me propose de me déposer, mais aucune envie, je préfère toujours autant enjamber mon bon vieux vélo.

Après quelques minutes, j'arrive enfin devant l'école. Cela fait seulement un petit mois que je travaille là. Mais je m'y sens tellement bien. Les enfants sont des amours, très bien élevés, souriants, j'adore passer du temps avec eux. En même temps, la clientèle de Gangnam est particulièrement raffinée, normal que leurs enfants se comportent comme des fleurs. Je gare mon vélo et y place la sécurité, en regardant vaguement toutes les jolies voitures garées dans le coin. Je prends ensuite mon sac et entre en courant dans l'école, cherchant la salle de réunion. Nous devions nous voir pour un récapitulatif de quelques minutes avant de commencer les cours du matin. Il fallait vérifier que tout soit parfait avant la venue du ministre. J'entre dans la salle en ouvrant la porte à la volée, et me reçut directement un commentaire dans la figure : "Na Lee !! Ne courrez pas dans les couloirs, combien de fois devrais-je vous le dire ??" Ah, c'est vrai... J'oublie chaque fois.

-Excusez-moi.

Dis-je essoufflée. Une bonne demie heure plus tard, nous commençons les cours. Les enfants sont assis, moi devant eux, du moins de dos vu que je suis en train d'écrire au tableau. Comme toujours, je leurs fais la même remarque.

-Si vous apprenez vite cette leçon, on aura du temps pour jouer ! Et vous savez quoi ?? J'ai même ramené des cookies au chocolat.

Comme je m'y attendais, les enfants sont très contents. Hier, je leur avais ramené des bonbons, et avant hier des gâteaux que j'ai cuisiné moi même. Ils adorent ça. Je pense que ça va devenir une petite habitude, en plus on dirait que ça les encourage à travailler.
Le temps passe, et pas de premier ministre à l'horizon. Je jette de temps en temps un coup d'oeil sur l'heure. N'avait-il pas dit 9 heures ? Il est déjà bientôt 11h30... Hm... Ça a dut être annulé. Peut-être que finalement, il avait l'emploi du temps bien trop occupé. "Dites Maitresse, est-ce qu'on peut avoir des cookies maintenant ?" Me demanda l'un des bambins. Je souris :

-Oui, on peut ! Je pensais attendre que le ministre passe. Mais je pense vraiment que finalement il ne viendra pas... Autant nourrir ces petits chous ! Allez, on pousse les tables et on fait une ronde !

Nous nous mettons au boulot avant de nous assoir à même le sol. Je prends ensuite le paquet de cookies et l'ouvre au milieu, bien évidemment ils se précipitent dessus et mangent tous bien goulument. Je fais d'ailleurs comme eux. Quand soudainement, j'entendis cogner à la porte, porte qui s'ouvrit immédiatement. Je tournais la tête et crut défaillir, quand je vis la Directrice, le Premier Ministre, ainsi que... Un jeune homme. Je reste figée, ne pouvant même pas ôter le chocolat sur ma bouche, alors que les enfants continuent de se goinfrer.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une maitresse exemplaire ? Dim 18 Oct - 2:09

▬▬▬ Une maîtresse exemplaire? ▬▬▬
" Le rire sucre les larmes "
- Robert Sabatier



Mais qu’est ce que j’en ai à faire sérieusement ? Comme si je n’avais pas d’autre occupations moi aussi, il faut en plus qu’on m’inflige cette satanée sortie accompagnée d’obligatoire. Attendez deux secondes, est ce moi qui ai voulu devenir premier ministre de l’Éducation National ? Dans mes souvenirs il ne me semble pas non, alors pourquoi suis-je forcé à le joindre dans ses sorties ? S’il pouvait donner un peu plus du sien pour son propre fils se serait déjà pas mal, mais non, il n’avait que faire de son aîné. J’enfilais une chemise blanche ainsi qu’une veste bleue marine que j’enfilai par-dessus, jetant un dernier coup d’œil dans le miroir je quittai ma chambre avant de regagner la salle de séjour. Là se tenait déjà père ainsi que de ses conseillers et de la gouvernante. Tous me dévisageaient comme s’ils m’accusaient de les retarder dans leurs activités. Et bien allez-y, partez sans moi, comme si cela m’intéressait. « Arrête de tirer à chaque fois une sale tête. » M’avait-il dit sur un ton des plus désagréables. Je ne dis rien pour autant et me contentai de descendre les marches en silence avant de les rejoindre complètement. « Bon allons-y ! On a déjà assez perdu de temps comme ça. » Avait-il marmonné. Comme si cela allait changer quelque chose, ils allaient sortir qu’il avait été occupé par une paperasse de papiers et tout le monde allait simplement l’excuser, comme d’habitude. Nous regagnions la voiture et l’on nous conduisait directement à Gagnam dans l’une de leurs écoles primaire dont je n’avais pas eu connaissance du nom si je me souviens bien. Mais honnêtement je n’avais pas l’envie de lui adresser la parole alors je préférai qu’on me fasse la surprise. Après plusieurs minutes d’embouteillages nous finissons tout de même par longer les longs murs de l’école. La voiture s’arrêta à l’intérieur de la cour de récréation dont on nous avait ouvert les grillages et je pouvais apercevoir de l’autre côté de la vitre teintée une femme assez âgée accompagnée de d’autres personnes que je devinai devait être des professeurs. Père descendit le premier et je le suivis en silence. Tous en même temps nous nous inclinons pour nous saluer et c’est avec le sourire aux lèvres que l’institutrice nous demanda de la suivre. Je marchai derrière père qui lui était entouré d’un tas de personnes. Les mains dans les poches je jetai des regards discrets dans les salles de cours. Tous semblaient bien concentrés, j’étais certain que l’on pouvait même entendre les mouches voler. Finalement après une visite guidée nous regagnons une salle de classe qui avait été choisie par l’institutrice elle-même. Lorsque les portes s’ouvrirent à nous et que nous pénétrions l’intérieur ils furent tous surpris de voir les élèves ainsi que leur professeur ne pas étudier et enseigner. Je jetai un bref coup d’œil en direction de la directrice qui, elle, jeta un sale regard en direction de la jeune femme blonde en train de s’empiffrer de ses cookies. Elle n’avait pas même pensé à arrêter les gosses alors qu’ils continuaient de se goinfrer comme si de rien n’était.  Je voyais père froncer à son tour les sourcils avant de les lever sur son pauvre front tout ridé. Il n’avait absolument pas apprécié ce comportement et commencé déjà à s’impatienter. L’institutrice finit par frapper plusieurs fois de suite dans ses mains avant que tous ne lâchèrent se qu’ils avaient entre les mains et regagner chacun leur place. Les mains tâchées de chocolat, les bouches pleines de cookies recouvertes d’un manteau de chocolat, certains s’étaient même essuyé sur eux ou sur le rebord de leur table afin de paraître potable. Encore une fois l’institutrice ne put s’empêcher de froncer les sourcils. « Et bien quel accueil. J'ignorai qu'on investissait autant pour bâtir un zoo à la place d'une école. » Avait discrètement placé père à l’oreille de la directrice. Je ne sais quelle mouche m’avait piqué, mais je ne pu m’empêcher d’échapper un rire bien que ce ne fut ni le moment ni le lieu pour le faire. C’était bien la première fois que je voyais ce genre de situation embarrasser père, c’était stupide et vraiment une situation des plus enfantins. Je ne pouvais plus cesser de rire, cela était vraiment trop drôle. Cela avait bien fait longtemps que je n’avais pas ri de la sorte, et cela m’avait honnêtement fait du bien. Je me tordais en deux, les mains posées sur mon ventre j’étais même prêt à tomber la renverse mais me retins car un professeur se tenait tout juste derrière moi.  Sans plus attendre tous s’était retourné en ma direction, surpris, voire même choqué de ma réaction, ils devaient certainement me prendre pour un demeuré, ce qui, je suis certain, ne devait pas plaire à père. Oh non.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 17/10/2015
Messages : 260
Age : 25
Mêtier ou Etudes : Maitresse dans une école primaire
Points : 15
Localisation : Dans une salle de classe
Liens : PAS DE FICHE DE LIENS, DEMANDE UNIQUEMENT PAR MP.

-Choi Na Yung : grande sœur énervante mais attachante
-Kim Jae Hyeong : Un type vicieux et menteur. Qu'il pourrisse avec sa famille...
-
-



MessageSujet: Re: Une maitresse exemplaire ? Dim 18 Oct - 15:56

▬▬▬ Une maitresse exemplaire ?▬▬▬


Ce n'est pas que je vois toute ma vie défiler devant moi, mais je dirai que c'est presque ça. Pourtant, je n'ai pas le sentiment d'avoir fait quelque chose de mal, là, tout de suite. Mais vu la façon dont ils me regardent, on croirait bien que oui. C'est vrai, à la base j'ai voulu que le ministre fasse d'abord sa visite avant que nous entamions les cookies, mais c'est simplement parce que je ne voulais pas qu'il voie la salle de classe dans un état aussi bordélique. On a poussé toutes les tables, les chaises sont mises n'importe comment, et nous sommes assis par terre pour manger ! Personnellement j'ai toujours trouvé que s'assoir par terre pour déguster un bon repas était la meilleure place... Après chacun son avis... Bref, au lieu de me justifier dans ma tête, je ferais mieux de réfléchir à des solutions, quoique, il y'en a aucune, ce qu'il faudrait ce serait plutôt des prétextes bien solides. Mais... Je doute en avoir aussi !

La Directrice tapa dans ses mains et ordonna un peu plus d'ordres aux enfants. Je redescendis sur terre à ce moment précis, jetant un œil sur eux. Ils se levèrent allèrent s'assoir sur les chaises installées n'importe où. Je me lève, tentant d'être présentable, je suis complètement décoiffée à force d'avoir joué avec les petits, mes mains sont couvertes de chocolat et je n'ai même pas de mouchoir pour m'essuyer !! Je vis cet homme, avec sa folle prestance, murmurer quelque chose à l'oreille de la Directrice. C'est certainement à mon encontre, j'en suis sûre, et vu comment la chef me fixe, je sens que je vais passer un sale quart d'heure. Puis soudainement, ce jeune homme, se met à rire. Il rit, encore et encore. Je dois avouer ne pas savoir comment réagir face à ça, se moque t'il de moi ?? Ou trouve t'il juste la situation très marrante ? Au moins, ça a le don de détendre un peu l'atmosphère... Jusqu'à ce que la Directrice me passe un savon. "Je peux savoir ce que vous êtes en train de faire avec les enfants ?!"

-J'ai emmené des cookies, alors...

"Des cookies ?! Vous leur faites manger des cookies alors qu'il est bientôt l'heure du repas ?! Mais qu'est-ce que s'est que cette idée, depuis combien de temps est-ce que vous nourrissez ses enfants avec des sucreries ?! Dîtes moi que c'est la première fois !!" Je fronce un peu les sourcils, surprise. Non, ce n'est pas la première fois... Mais je sens que si je le dis, je risque fort de me faire engueuler. Quoi, je n'aurais vraiment pas dut ??

-Nous avons juste fini la leçon plus tôt, alors je voulais les récompenser...

Il me semblait que c'était ça l'éducation. Quand l'enfant fait des efforts, on le récompense toujours à la fin. Et puis, ces familles de riches, elles sont toujours tellement raides et strictes avec leurs petits ! Ils doivent être vraiment enfermés et conditionné chez eux, pour se lâcher autant une fois qu'ils sont avec moi ! "Ce n'est pas comme ça qu'on récompense un enfant !! Cette école à un réfectoire qui offre des repas sains, cuisinés par des professionnels !! Si les parents d'élèves voyaient ce que je vois, ils seraient furieux !! Et essuyez votre bouche enfin, le Ministre de l’éducation est juste devant vous !!"
Conclut-elle d'un air désespéré. Je regarde à gauche, puis à droite et saisit enfin un paquet de mouchoir, m'essuyant la bouche précipitamment, ainsi que les mains. Je fais ensuite le tour des enfants pour leur donner chacun un mouchoir, avant de m'arrêter ensuite à quelques mètres du Ministre, lui tendant la main qui était encore couverte de chocolat il y'a quelques secondes, de façon décontractée.

-Bonjour Monsieur le Ministre. Je suis Choi Na Lee, ravie de vous rencontrer.

Peut-être le fait qu'ils sachent à présent que je suis de la famille Choi, calmerait leurs ardeurs. Du moins je l'espère... Avoir un haut statut social peut aider des fois !



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une maitresse exemplaire ? Dim 18 Oct - 20:49

▬▬▬ Une maîtresse exemplaire? ▬▬▬
" Je m'en rapellerai "


Finalement je n’avais pas été forcé à venir pour un rien, cette drôle de jeune femme avait fini par me faire éclater de rire alors que je m’attendais à des salutations un peu plus sérieuses, comme tout le monde ici présent d’ailleurs. Alors que je reprenais petit à petit mon souffle la directrice de cette école n’épargna pas une seule seconde la jeune femme blonde. À ses mots je me doutai qu’elle ne devait pas être quelqu’un de très bien expérimenté. On aurait plutôt même dit qu’elle venait tout juste de débuter dans le métier. Peut être une semaine ? Deux, trois ? En tout cas il était impossible que cela fasse un mois, si après de longues semaines elle se faisait toujours aussi réprimandée par sa supérieure c’est qu’elle n’était tout simplement pas faîtes pour ce métier. Peut être étais-je un peu dur, en général on dit que l’on s’adapte à un poste au bout de 3 mois minimum. Mais plus sérieusement, qui irait faire l’erreur de gaver les gosses de pâtisserie alors qu’une visite du premier ministre de l’Éducation Nationale, en plus, se devait être faite ? Pas très exemplaire de la part d’un professeur d’école, en effet. D’ailleurs je voyais père qui ne semblait toujours pas remis de cette situation si inattendue. Je l’imaginai bien, dans la voiture, après cette visite, à s’énerver tout seul contre le monde. Alors que la jeune femme tentait de se justifier, la plus âgée ne se priva pas pour l’interrompre à chaque fois, ne cessant de la réprimander encore et encore. Ça ne s’arrêtait plus, et pour être honnête cela en devenait tout simplement barbant.

Je restais droit, les mains jointes derrière mon dos, j’observai simplement la salle en silence, personne n’osait prendre la parole de peur de s’attirer les foudres de la directrice. Elle me faisait peine, à la voir ainsi, si petite face à son aînée et surtout face à sa supérieure. Elle ne pouvait en placer une, à moins de vouloir se faire virer sur le champ. Après s’être faite sermonnée comme une enfant qui avait commis une grosse erreur, elle finit par aller essuyer ses lèvres d’un mouchoir, balayant d’un trait le chocolat noir qui recouvrait sa bouche. Elle finit par s’avancer en notre direction, et s’inclinant, elle déclina son identité. Choi Na Lee. Un sourcil s’était levé sur le visage de père. Bien sûr que ce nom lui disait quelque chose. Il les connaissait tous sans exception. Peut être pas de façon directe, mais en tout cas il se renseigner souvent sur les trois autres familles, de sorte à veiller qu’on ne lui vole pas la vedette et encore moins, Séoul tout entier. Il lui adressa tout de même un sourire convaincant et chaleureux en lui tendant tout en même temps la main. Bien entendu, la presse était avec nous et n’avait pas manqué de filmer cette scène, celle du Premier Ministre pardonnant une jeune et innocente femme, professeur d’école malgré l’erreur commise. Là, elle pouvait être certaine que toute la nation se rappellera de son visage et de son nom. « Je vois que vous faîtes passer du bon temps aux enfants mademoiselle Choi. » Suite à ça il retira sa main de la sienne et l’on demanda une photo de la classe entière avec toutes les personnes ici présentes. Je détestais ça, les photos, je n’étais absolument pas photogénique et savoir en plus que ma tête allait figurait dans les journaux et, peut être, à la télévision ne m’enchantais guère. Ce fut un supplice et rien d’autre.

Après cela la directrice demanda à ce que les meilleurs élèves viennent au tableau afin de saluer et remercier le premier ministre de l’Éducation nationale. L’un d’eux n’ayant pas fait attention avait gardé ses mains tâchées de chocolat, alors qu’il serrait la main de père celui-ci fronça de nouveau les sourcils. « Qu’est ce que c’est que ça ? » Jetant un regard sur la paume de sa main il remarqua une tâche noire. Il se mordit la lèvre inférieure avec force, et je devinai qu’il était à présent encore plus furax. « Ce n’est simplement que du chocolat. Je vais vous ôter ça en vitesse. » Je lui tendis un mouchoir qu’il s’empressa de saisir entre ses doigts. Je me tournais en direction des caméras et fis signe de la tête au cameraman d’abaisser l’objet. Il était inutile de continuer ainsi, père allait sans aucun doute faire supprimer l’ensemble de l’enregistrement pour le remplacer par une autre scène, dans une autre école.  



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 17/10/2015
Messages : 260
Age : 25
Mêtier ou Etudes : Maitresse dans une école primaire
Points : 15
Localisation : Dans une salle de classe
Liens : PAS DE FICHE DE LIENS, DEMANDE UNIQUEMENT PAR MP.

-Choi Na Yung : grande sœur énervante mais attachante
-Kim Jae Hyeong : Un type vicieux et menteur. Qu'il pourrisse avec sa famille...
-
-



MessageSujet: Re: Une maitresse exemplaire ? Lun 19 Oct - 20:08

▬▬▬ Une maitresse exemplaire ?▬▬▬


Quand le Ministre saisit ma main pour me saluer avec un sourire chaleureux et amusé, cela me comble de joie. Cette réaction signifie certainement que tout va bien et que finalement, il n'est pas très choqué de ce qu'il vient de voir, contrairement à la Directrice. Cela me soulage ! Peut-être que ça apaisera aussi la boss, qui sait. Si le ministre de l'éducation ne voit pas vraiment d'inconvénients à offrir des cookies à des enfants de bas âge, je ne vois pas pourquoi une petite Directrice d'école se mettrait contre ça dans le fond. "Je vois que vous faîtes passer du bon temps aux enfants mademoiselle Choi." J'affiche un sourire apaisé, n'osant rien répondre, cet homme a une sacrée prestance. Quand soudainement, je remarque quelque chose que je n'avais pas aperçu dès le départ. Le ministre, la dirlo, et ce jeune homme, il semblerait qu'ils ne soient pas venus tout seuls... Mon sourire disparait au fur et à mesure quand je vois des caméras, et toute une équipe technique à l'arrière. Oh. My. God. Je murmure, bien que mes dires restent audibles, j'adopte une petite voix surtout parce que je suis très surprise et que mon cœur fait de gros bonds dans ma poitrine.

-Euh... On est filmé là...?

Personne ne daigne répondre à ma question, la Directrice essaie d'avoir un air tout à fait normal et propose aux enfants de faire une photo avec le ministre et ceux qui l'accompagnent. Les enfants bien évidemment répondent de façons enjoués, je me tourne vers eux et les aide à se placer convenablement, me demandant si moi aussi je devais faire partie de cette photo. Écoutez, il y'a déjà une caméra, et nous n'avons même pas été prévenus qu'il y'en aurait une... Enfin, en tout cas moi non, les autres institutrices, je n'en ai aucune idée ! Et puis, je ne suis pas sûre d'être très présentable aussi, pour être prise en photo... Enfin, vous me direz, je ne le suis pas non plus pour être filmée, et pourtant cette caméra me fixe depuis quelques minutes ! Une fois les enfants mis en place, affichant un grand sourire et moi avec, la photo est enfin prise, et je me demande dans quel magasine est-ce qu'elle sera postée, question que je fasse acheter tous les mags en question et que je les brûle. Si ma mère tombe dessus, elle va certainement me tuer...

Une fois ceci fait, les enfants viennent chacun leur tour saluer l'homme politique. Ils sont tous aussi mignons les uns que les autres, ils font chavirer mon pauvre petit cœur. Le ministre semble très à l'aise aussi avec les enfants. Après tout si son administration à lui tourne autour de l'éducation, peut-être a t'il été enseignant lui aussi dans le passé ? "Qu’est ce que c’est que ça ?" Je fronce les sourcils, le ministre regarde sa main comme s'il y'avait quelque chose dessus. Je m'approche pour regarder, remarquant des traces sur la main de l'un de mes petits. Ah, il restait du chocolat sur ses doigts... "Ce n’est simplement que du chocolat. Je vais vous ôter ça en vitesse." Cela me fait un peu rire. Je prends un mouchoir, m’accroupis devant l'enfant et essuie ses mains. Quelques secondes après, la sonnerie retentit. La Directrice tape dans ses mains et rassemble les enfants. "Il est midi, c'est l'heure du déjeuner ! Vous vous mettez au rang et nous allons aller au réfectoire, dans le calme. En espérant que vous avez encore faim..." Conclut-elle en me jetant un horrible regard noir. Elle disparait avec les enfants dans les couloirs, l'équipe technique avec, et le ministre la suit tout en discutant de je ne sais quoi avec elle. Je profite que la salle se vide pour commencer à remettre les tables en place, quand j'interpelle ce fameux jeune homme avec le sourire :

-Vous devez être un nouveau professeur ? C'est génial, nous ne sommes que des institutrices dans l'école, il n'y a aucun homme qui travaille pour les enfants ici. En même temps c'est si rare ! Bienvenue dans l'école, puis-je connaitre votre nom ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une maitresse exemplaire ? Mar 27 Oct - 19:15

▬▬▬ Une maîtresse exemplaire? ▬▬▬
" Tout conseil est bon à prendre. "



Alors que tous disparaissait derrière les décors de cette salle de classe, je préférai rester un moment, je n’avais pas tellement envie de vagabonder dans toute cette école, alors je m’étais autorisé un instant de répit et allais m’installer tout près de la fenêtre. Mon regard s’était perdu dans ce décor orangé, sur ce magnifique tableau d’automne dessiné sous mes yeux, les feuilles de couleurs orange, jaunes, rouges, venaient lentement s’écraser contre le sol, s’aplatir jusqu’à en former une épaisse couche qui recouvrait entièrement le pied du chêne. Malgré la légère baisse de température qui enveloppait tout Séoul,  le soleil ne nous avait pas abandonné, il était encore là et nous apportait encore un peu chaleur et d’espoir, en cette saison bien monotone. À vrai dire je n’aimais pas l’automne, cela me rappelais bien trop de choses, trop de souvenirs aussi néfastes et mortels les uns que les autres. Je ne préférai pas y songer, pas maintenant en tout cas. Alors que mon regard se détachait de cette peinture, je décidai de quitter la pièce, peut être que finalement cela me ferait un plus grand bien d’aller faire un tour, moi aussi. Mais à peine eu-je le temps de faire deux pas qu’on m’interpela. Une voix féminine, et étrangement qui ne m’était pas inconnue du tout. Je me tournai automatiquement en direction de cette personne, cette femme aux cheveux blond qui m’avait interpellé il y a maintenant quelques secondes de là.

Elle m’avait prise pour un professeur, un des leurs, quelqu’un qui travaillait ici. Je ne dis rien sur le fait, restant silencieux je la laissais tout bonnement s’exprimer et terminer ce qu’elle semblait vouloir me dire d’important. Mon nom ? Ah oui, c’est vrai, elle ignorait ma réelle identité. Bien que je puisse être le cadet de la famille Kim, deuxième fils du ministre de l’Éducation Nationale, je n’aimais pas apparaître devant les caméras, j’avais horreur de ça pour être honnête, c’était comme si elles me volaient mon intimité, et mon identité tout en même temps. Contrairement à hyung, qui lui n’avait pas le choix, puisqu’il travaillait pour père, il apparaissait bien souvent devant les caméras, moi je me faisais plutôt discret. De toute évidence je ne vois pas trop en quoi ma présence se devrait être de toute manière, puisque ce n’était pas comme si je jouais un rôle majeur dans les affaires de père. Je n’étais qu’encore étudiant, et pas prêt de les abandonner non plus.

Je crois que mon silence se faisait un peu trop long, je ne m’étais pas même rendu compte qu’elle ne m’avait lâché du regard, impatiente d’attendre une quelconque réponse de ma part, ou plutôt un signe de vie. Mon regard s’était posé dans le sien, en un bref instant je parcourais ses prunelles qui semblaient s’être illuminées lorsque je daignai lui répondre enfin. « Jeong Jae Joong. » J’ignorai la raison pour laquelle je lui avais sortit ce nom de ma bouche, un nom et une identité qui ne m’appartenaient pas, mais en tout cas cela semblait la ravir vu l’expression qui s’était affichée sur son visage. « Enchanté. » Je m’enfonçais dans ce mensonge. En à peine une minute je lui avais fait croire que j’étais quelqu’un que je ne suis pas. « Je ne suis pas professeur. » Au moins une chose de vraie. « Je suis … » Quel autre mensonge allais-je de nouveau lui sortir ? « … L’un des conseillers de Monsieur Kim. » Crédible, ou pas. Elle m’avait bien prise pour un professeur, alors pourquoi pas celui-ci ? Était-ce bon de lui mentir ainsi ? Non, je ne pense pas, mais je n’avais nulle l’envie de lui révéler mon identité. J’ignorai si cela était correct, car certainement on finirait par le lui révéler si elle se ferait convoquer par sa supérieure après notre départ, mais qu’importe, ce n’était pas comme si j’allais la revoir, et autant éviter de m’attirer des ennuis dès maintenant. « Si j’étais vous, à l’avenir, je ferai d’avantage attention. On ne sait jamais sur qui l’on tombe. » Une mèche de mes cheveux ondulés vint recouvrir entièrement mon œil gauche et sans même me décidé à la rabattre dans cette touffe de couleur ébène, j’ose reprendre. « Même les choses les plus insignifiantes peuvent représenter grand. »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 17/10/2015
Messages : 260
Age : 25
Mêtier ou Etudes : Maitresse dans une école primaire
Points : 15
Localisation : Dans une salle de classe
Liens : PAS DE FICHE DE LIENS, DEMANDE UNIQUEMENT PAR MP.

-Choi Na Yung : grande sœur énervante mais attachante
-Kim Jae Hyeong : Un type vicieux et menteur. Qu'il pourrisse avec sa famille...
-
-



MessageSujet: Re: Une maitresse exemplaire ? Mar 27 Oct - 20:04

▬▬▬ Une maitresse exemplaire ?▬▬▬


Il a l'air bien dans les nuages, ce jeune. En fait, bien qu'il regarde dans ma direction, je me demande s'il m'a entendu. Étrangement, je le sens différent à la horde qui vient d'entrer dans ma classe et s'en aller ensuite. Son aura est plus légère que celle du Ministre par exemple. Je le sens aussi une pointe nostalgique, du moins c'est l'impression que me donne son visage. C'est bizarre, il me fait penser à un personnage peint sur un tableau. Ou à un film qu'on n'aurait mit sur pause, du moins, à cet instant présent. Il daigne enfin me répondre. "Jeong Jae Joong". Je réponds simplement par un sourire, ravie de connaitre le nom de mon nouveau collègue, quand il continua. "Enchanté. Je ne suis pas professeur." Ah ? Je lui fais un regard interrogateur, m'arrêtant de ranger la pièce. Ce n'était pas un professeur ? Un infirmier peut-être...? "Je suis... L’un des conseillers de Monsieur Kim." Un conseiller ? Oulà, il fait un peu jeune... Il doit être plus vieux qu'il en a l'air alors, tous les hommes présents tout à l'heure semblaient avoir environ la quarantaine. Un conseiller, d'accord... C'est fou, on ne dirait pas vraiment quand on le voit comme ça.

En revanche, un détail me fait redescendre sur terre. Je fronce doucement les sourcils. Il a bien parlé d'un Monsieur Kim là... Comment ça un Monsieur Kim ? Ne me dîtes pas que... "Si j’étais vous, à l’avenir, je ferai d’avantage attention. On ne sait jamais sur qui l’on tombe." J'écoute seulement d'une oreille ce qu'il me dit. Je me souviens qu'une fois, ma mère parlait de cette famille... Qui fait partie des trois qui aiment tellement nous poser problème et qui se battent pour avoir Séoul depuis dieu sait quand. Si mes souvenirs sont bons, elle avait bien dit que certains membres de la famille Kim exerçaient dans la politique... Non... Ne me dîtes pas que le Ministre de tout à l'heure est ce, fameux Monsieur Kim dont le conseiller parle ?? Mon cœur se met à battre à cent à l'heure. Je repense à tout ce qui s'est passé, les enfants, le chocolat... Oh non... Non, mais qu'est-ce que ce type va bien pouvoir penser de moi maintenant ?! En plus devant les caméras... Mais qu'est-ce que les gens trouveront à dire encore...!!

"Même les choses les plus insignifiantes peuvent représenter grand." Je relève les yeux sur mon interlocuteur à sa dernière phrase. Pourquoi me dit-il ça. S'il ne sait pas que je sais dans quel pétrin est-ce que je viens encore de jeter ma famille, il se trompe. Je me demande si ces images seront vraiment publiées à la télévision. Et puis que sait-il de cette vie lui. Que sait-il de cette vie ou on est obligé de faire bonne image, de paraitre clean devant tout le monde et de devoir se cacher constamment, qu'est-ce qu'il en sait ?? Ou le moindre faux pas peut-être entendu par la ville, voir le pays entier ??

-Je ne suis même pas sûre que vous sachiez réellement de quoi vous parlez.

Dis-je plus ou moins froidement. Je reste là, quelques secondes à l'observer puis quitte la pièce sans demander mon reste.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une maitresse exemplaire ?

Revenir en haut Aller en bas
 

Une maitresse exemplaire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SWING, PETIT CANICHE, DOIT QUITTER SA MAITRESSE (dpt 93)
» la maitresse et ses eleves
» Amant et Maitresse (pv MacKayla Lane)
» TINA CANICHE CLAIRE 12 ANS URGENT EN BOX (LILLE 59)
» Jeune Maîtresse du Savoir cherche .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four In Séoul :: Café noir ou au lait ? :: Once upon a time :: Trésors de la Ville-