AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pardon ! [PV Jae Hyeong]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pardon ! [PV Jae Hyeong] Dim 18 Oct - 0:11

▬▬▬ Pardon ! ▬▬▬
" A deux, on trouvera le coupable... "

Quand j'étais au lycée, une chose étrange est arrivée lors de ma dernière année. J'avais oublié mon téléphone portable à la bibliothèque et c'est en soirée que j'ai constaté qu'il n'était plus dans mon sac. C'est ainsi que j'ai fais la connaissance de Jae Soo. Il était celui qui avait retrouvé l'appareil entre deux livres. Quoi que quand il s'est présenté au bout du fil, je ne voyais pas trop bien qui il était. Enfin, les années ont passés maintenant. Pourtant comme à mon habitude en repensant à se moment-là, mon coeur se serre. Voilà plus de deux ans qu'il ne répond plus à mes messages. Lui qui avait instauré ce rituel quand je suis partie à l'étranger étudier. Sur le coup, j'ai cru qu'il avait rencontré quelqu'un. Bien entendu, la jalousie m'a prise comme ça par surprise. Car voilà, je suis tout bonnement amoureuse de lui. C'est bête quand on y pense, je ne connais même pas son nom de famille. Lui, sait que je suis la fille de la directrice du lycée où nous étions. Mais ça s'arrête là. Jamais nous n'avons parlé de nos familles. Non, nous nous enfermions dans un monde rien qu'à nous quand nous étions ensembles ou que nous discutions par distance. Le pire dans tout ça, c'est qu'il n'est même pas au courant des sentiments que j'ai pour lui depuis ma troisième année au lycée.

Un soupir sort de mes lèvres alors que je referme le livre d'un coup sec. Mon téléphone devant moi. Et si? Doucement, je tends la main pour l'attraper et composer le numéro, son numéro. Première sonnerie, deuxième sonnerie. Mon coeur tambourine dans ma poitrine. Troisième sonnerie, quatrième sonnerie. Ma gorge devient sèche. Cinquième sonnerie. Il ne répondra pas, c'est sur. Pourtant, un souffle se fait entendre de l'autre côté.
Jae Soo? C'est Ha Min. Mes yeux se ferment, mon corps tremble, j'ai peur qu'il raccroche. Allo? Personne ne répond et pourtant, il y a bien quelqu'un de l'autre côté, j'en suis certaine. Allo? Jae Soo? Je te réveille peut être En posant la question, je regarde l'heure sur mon radio réveille et grimace. Sorry, je n'avais pas fait attention à l'heure. Je... Ecoute, rappelle-moi quand tu te seras réveillé. Au faite, il n'y avait personne. C'était sa messagerie vocale, encore une fois. Ou bien c'est son frère, si j'ai bien comprit qui décroche d'habitude. Mais vu l'heure, cinq heure du matin. Je... Va savoir pourquoi j'ai encore appelé. Je devrais bien un jour comprendre qu'il est passé à autre chose, non? Pourtant, je n'y arrive pas.

Etendue dans mon lit, la tête sous mon oreiller, je dors. Aujourd'hui, je n'ai pas cours et ce n'est pas mon jour de travail au musée. Je profite pour récupérer de ma nuit presque blanche. Une peluche est serrée dans mes bras, la peluche qu'il m'a offert quand nous avons fêté son diplôme. J'avais protesté en lui rappelant que c'était moi qui devait lui offrir un cadeau et pas l'inverse. Mon téléphone sonne me sortant de ma rêverie. Un coup d'oeil sur le radio réveil, onze heure. J'attrape l'appareil et là, mon coeur rate un battement. Jae Soo est affiché, sa photo où il me sourit est affiché. Depuis combien de temps cela ne s'était-il produit? Longtemps. Tremblante de nouveau, je fais glissée le répondre sur le côté et d'une voix peu audible sort de ma bouche.
Jae Soo?




Dernière édition par Lee Ha Min le Dim 1 Nov - 19:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pardon ! [PV Jae Hyeong] Dim 18 Oct - 1:08

▬▬▬ Pardon ▬▬▬
" Une bonne confession vaut mieux qu'une mauvaise excuse "
- Michèle Manceaux



Cela fait maintenant deux ans. Deux ans que hyung n’a pas une seule fois ouvert ne serait-ce un seul œil. Malgré l’avis des docteurs je persistais à croire qu’il finirait un jour par se réveiller, que tout redeviendrait comme avant, j’espérai oui. Cette nuit là j’eu du mal à trouver le sommeil, à dire vrai j’ai le sommeil peu profond, de ce fait, il suffit d’un rien pour me sortir de mon sommeil, mais en plus, il m’était  ensuite assez difficile de le retrouver après. Et ce soir, ou plutôt, ce matin, je fus réveillé par la sonnerie du portable à hyung. Je la connaissais par cœur. À nouveau, cela devenait une habitude, mais je n’osais jamais l’éteindre car cela suffisait pour me faire continuer à croire qu’on ne l’oubliait pas malgré sa soudaine disparition inexpliquée. En vérité personne n’était au courant, il n’y avait que père et moi. Père avait fait en sorte que personne ne le sache, ni la presse, ni Séoul, ni la nation toute entière, par sécurité selon lui. C’est cela, dit plutôt que tu cherches à sauver seulement ta peau. Il était certain que si la presse le découvre elle remontera directement jusqu’à père, et forcément aux élections tout aussi, et alors, ce sera la fin pour la famille Kim. Chose que père n’approuverait pas, il ne supportait pas l’humiliation.

Alors que je m’empressai d’attraper entre mes doigts le portable de hyung, je jetai un coup d’œil et y vis le nom de Lee Ha Min d’y inscrit. Je relâchai automatiquement l’objet qui fila entre mes doigts avant qu’il n’atterrisse sur le matelas tout en continuant de retentir. Je ne sais combien de fois elle a tenté de joindre hyung, mais Ha Min  ne cessait de l’appeler. Même après deux années. J’ignorai ce qui les liait à ce point pour qu’elle le harcèle de la sorte, mais je savais juste qu’ils étaient assez proches, et j’avais fini par me demander s’ils n’étaient pas ensembles. Non, c’est impossible, hyung me l’aurait dit dans ce cas. Je me laissai retomber sur le matelas, l’arrière de mon crâne vint s’écraser sur l’oreiller froissé et je laissai échapper un soupir entre mes lèvres. Une main dans mes cheveux ondulés  je me perdais dans mes songes. Devais-je lui dire ? Devais-je lui annoncer que hyung est à l’hôpital, allongé et endormi ? Qu’il est plongé dans un sommeil profond depuis deux ans et n’a jamais donné signe de vie ? Et si je lui disais ? Après tout ils sont proches n’est ce pas ? Si elle a continué à persister depuis toutes ces années, elle a le droit de savoir la vérité. Comment lui annoncer ? Et si nous nous rencontrons ? Si je la menais directement auprès de hyung ? Ainsi elle le verrait de ses propres yeux et sera plus susceptible de me croire en ayant la preuve sous ses yeux. Oui, faisons ainsi. Demain je la contacterai.

Après une nuit assez agitée, je finis par me réveiller aux alentours des neuf heures du matin, pour tout vous avouer j’angoissai assez. Vous ne pouvez pas vous imaginer comment cela était stressant et fatiguant rien que d’y penser. Imaginez vous à ma place, je ne parvenais même pas à formuler une phrase entière correctement, dans un langage compréhensible devant mon miroir. Ce fut finalement aux alentours de onze heures que je me décidai à la joindre. J’inspirai une grosse bouffé d’air avant que quelqu’un ne finisse par décrocher à l’autre bout du fil. « Jae Soo ? » Sa voix avait tremblé. Je devinai qu’elle n’était pas à l’aise, mais je fus l’impression qu’elle fut soulagée tout en même temps. Et maintenant ? Que devais-je lui dire ? Je ne parvenais toujours pas à sortir un quelconque son, et ce fut seulement après de bonnes longues secondes que je fini par me décider à répondre. « Ce n’est pas Jae Soo. C’est son frère. » C’était un bon début, mais ensuite ? « Je … euh … Pourrions nous nous rencontrer ? » Tu peux faire mieux. « Je pense qu’il serait mieux si vous le voyez de vous-même mademoiselle Lee. » Je retenais ma respiration, je craignais que ma voix ne tremble elle aussi, il ne fallait pas que je lui montre mes émotions, pas tout de suite du moins. « Écoutez, rendez-vous à quatorze heure à l’hôpital de Hongdae. Je ne peux rien vous dire pour le moment, il va falloir que vous veniez jusqu’ici si vous voulez revoir Jae Soo.  Soyez-là.» Je raccrochai en vitesse suite à ces derniers mots, je sentais que les larmes montaient petit à petit, alors j’avais préféré couper court.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pardon ! [PV Jae Hyeong] Dim 18 Oct - 12:02

▬▬▬ Pardon ! ▬▬▬
" A deux, on trouvera le coupable... "

Plus de deux ans que son numéro ne s'était plus affichée sur l'écran. Mon coeur fit un bon, un râtement et encore un bon. Mon index tremblant pousse le bouton vert à l'extrémité. Ma voix n'est que murmure quand je réponds, prononçant son prénom. Et là, silence durant un instant. Un souffle se fait entendre de l'autre côté quand soudainement " Ce n’est pas Jae Soo. C’est son frère." Son frère? De la position couchée dans mon lit à moitié endormie, je me retrouve assisse en tailleur bien réveiller. "Je … euh … Pourrions nous nous rencontrer ?" Rencontrer? Pourquoi? Si c'est pour me dire que son frère ne veut plus me voir, il n'a pas besoin de me le dire, je crois m'en être douter après deux ans. Aucun mot ne franchit mes lèvres pourtant, trop abasourdie pour parler au faite. "Je pense qu’il serait mieux si vous le voyez de vous-même mademoiselle Lee." Le voir moi-même? "Comment ça, le voir par moi-même?" Mais il ne répond pas à la question, à la place il continue "Écoutez, rendez-vous à quatorze heure à l’hôpital de Hongdae. Je ne peux rien vous dire pour le moment, il va falloir que vous veniez jusqu’ici si vous voulez revoir Jae Soo.  Soyez-là." Je n'ai pas le temps de dire quoi que ce soit qu'il raccroche.

Quatorze heures? Voir Jae Soo? Très vite je saute de mon lit allant m'enfermer dans la salle de bain pour me préparer. Une demi heure après, un jean's, un gros pull et une paire de basket voilà mes vêtements. Pas de maquillage, rien. Pas le temps, plus le temps pour passer mon temps à se genre de futilité.

Le temps passe lentement, très lentement pourtant l'heure approche. Enfourchant mon vélo, je me rends au lieu de rendez-vous, l'hôpital en moins d'un quart d'heure.

Dans le hall de l'hopital, debout au milieu de tous, je cherche du regard le frère de Jae Soo. Jae Hye... quelque chose. J'ai un vague souvenir de l'avoir vu un soir il y a plus de cinq ans maintenant. Stresser? Je le suis bien entendu. Puis pourquoi me donnez rendez-vous à l'hôpital? Un sac serrer contre moi, dans ce sac une peluche, la première qu'il m'a offert, celle qui a voyagé avec moi.

Ma main se pose sur le bras d'un homme.
"Jae Soo?" Non, ce n'est pas lui, il lui ressemble mais ce n'est pas lui. "Vous êtes celui que j'ai eu au téléphone ce matin?" Mon regard lui envoi une interrogation. Ma main tombe le long de mon corps, alors que l'autre serre contre moi, le sac. "Pourquoi l'hôpital? Pourquoi ici? Qu'est-ce qu'il lui arrive?" J'ai envie de le secouer pour qu'il me réponde vite. "Répondez-moi, à la fin!" Ma est un mélange de tristesse, d'interrogation, de peur. "Il est où?"




Dernière édition par Lee Ha Min le Dim 18 Oct - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pardon ! [PV Jae Hyeong] Dim 18 Oct - 14:45

▬▬▬ Pardon ▬▬▬
"La raison se compose de vérités qu'il faut dire et de vérités qu'il faut taire. "
- Rivarol



Je quittai la demeure en ajustant la veste par-dessus mes épaules et grimpai sur ma moto qu’on avait déjà préparée puis, finis par m’en aller en direction de l’hôpital. Je ne sais sérieusement pas ce qui m’a prit de l’appeler il y a quelques heures plus tôt, mais je ne pouvais plus supporter de la faire espérer, patienter dans un silence qui devait certainement la tuer petit à petit. Je le devinai à ses appels dont je n’avais jamais eu le courage d’y répondre une seule fois. Je ne pouvais pas, père s’en serait pris à moi si jamais il l’avait apprit. Sa disparition devait rester secrète, personne ne devait le savoir. Et pourtant, je venais de trahir entièrement sa parole. Si cela continué comme ça j’allais sérieusement m’attirer les ennuis, mais elle devait le savoir, elle devait être mise au courante, parce que je le faisais pour hyung, pour eux. Je n’avais jamais rien fait pour mon frère, il s’était toujours occupé de moi, il m’avait élevé, soutenu, il jouait parfaitement son rôle d’aîné, de grand frère, et presque même celui d’un père. Alors la seule chose que je pouvais faire pour hyung était au moins de l’amener à lui. J’étais certain qu’il n’aurait pas souhaité que leur relation se régresse même dans cet état, même plongé dans un sommeil profond il n’aurait pas souhaité qu’elle pense qu’il l’avait délaissé, abandonné, rejeté.

Perdu dans mes songes je ne faisais même plus attention à ce qui m’entourait, je marchai en silence longeant les murs longs et froids de cet hôpital, j’en connaissais les lieux par cœur à force d’y venir. Je restais au rez de chaussé, attendant prêt de l’ascenseur je jetai un coup d’œil sur le portable de hyung, peut être qu’elle aurait essayé de le joindre, enfin, de me joindre. Elle n’avait que son numéro après tout. Je tenais fermement entre mes doigts l’objet scintillant alors que je voyais arriver une jeune femme élégante de par sa beauté naturelle, semblant totalement perdue elle cherchait quelqu’un. Et si c’était elle ? Je décidai de prendre les devants et allais lui demander. Je m’apprêtai à faire un pas jusqu’à ce que quelqu’un me retienne par le bras. Un léger frisson parcouru mon corps entier lorsque ses doigts resserrèrent ma veste. Je n’appréciai pas que l’on me touche, mais ne fis rien non plus pour repousser cette personne, du moins, bien parce que le mot qui en sorti de sa bouche m’interpela directement. « Jae Soo? » Ma tête se tourna automatiquement en direction de la voix féminine qui avait lâché le prénom de mon frère. Mes yeux s’écarquillèrent de peu et n’eu pas le temps de prendre la parole qu’elle s’était empressée à me questionner me demandant si j’étais bien l’interlocuteur qu’elle avait eu ce matin au téléphone. Pas de doute. C’était bien elle, et non la femme que je pensais au loin. Alors que son regard se faisait plus sérieux qu’il ne l’était actuellement, je pouvais distinctement apercevoir sa détresse brûler dans le fin fond de ses prunelles qui ne cessaient de me questionner. Sa main relâcha ma veste sans plus attendre et j’eu la sensation que tout espoir l’avait abandonné du à mon silence et mon manque de réaction qui se faisaient long. "Pourquoi l'hôpital? Pourquoi ici? Qu'est-ce qu'il lui arrive?" "Répondez-moi, à la fin!" "Il est où?" Elle enchainait sans me laisser le temps de réagir, je n’arrivais pas à en placer une seule, mais je comprenais sa détresse, sa voix avait prit un ton un peu plus différent. La mélancolie avait entièrement recouverte ses paroles et j’eu l’impression qu’elle n’allait pas tarder à fondre à larme alors que je ne lui avais pas encore amené jusqu’à sa chambre. J’imaginai déjà sa réaction lorsqu’elle le verrait.

« Bonjour. Je m’appelle Jae Hyeong. Je suis le petit frère de Jae Soo. C’est bien moi qui vous ai appelé ce matin. » Ma voix se faisait toute petite, je ne me sentais pas à l’aise. Je n’en dis pas plus et lui fis signe de me suivre en silence. Je n’avais pas eu le courage de lui expliquer à cet instant même. Alors que je lui tournai le dos pénétrant l’enceinte de l’ascenseur une larme vint glisser le long de ma joue que je m’empressai d’effacer d’un trait. Nous montons jusqu’à l’étage cinq, et ce fut là bas, tout au fond du couloir, sur la gauche que j’ouvris la porte et la laissa pénétrer l’intérieur en premier. Cette chambre n’appartenait qu’à Jae Soo, père avait pris toutes les précautions à ce que personne ne la partage avec lui, ni ne sache qu’il soit ici sous le nom de Kim.

« Je vous ai fait venir ici parce que c’est ici que vous trouverez Jae Soo. Il est là, dans cet hôpital. Depuis deux ans. » Je marquai un temps d’arrêt avant de répondre. « Il ne vous a pas délaissait, simplement … il est dans cet état depuis deux ans. »  Je m’arrêtai là, je ne parvenais pas à sortir un seul mot de plus.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pardon ! [PV Jae Hyeong] Dim 18 Oct - 18:35

▬▬▬ Pardon ! ▬▬▬
" A deux, on trouvera le coupable... "

Au loin, une silhouette m'interpelle. Mon coeur bat trop rapidement, vraiment trop. Deux ans que je n'ai plus vu Jae Soo et j'ai vraiment cru que c'était lui. J'étais prête à lui hurler dessus quand ma main s'est posé sur le bras de l'homme. Mais quand il s'est retourné, j'ai comprit mon erreur. Même si ils ont le même regard et des traits en commun, c'était pas celui qui me faisait rire avec ses singeries. Absolument pas. Son regard me fait comprendre qu'il est déçu. Avant que je me mette à parler, je regarde derrière lui. Une femme bien habillée. Il a dû nous confondre, peut être? C'est sur que moi qui suis un mélange entre un épouvantail et un panda, fait grise mine devant une femme aussi bien habillée qu'elle.

"Bonjour. Je m’appelle Jae Hyeong. Je suis le petit frère de Jae Soo. C’est bien moi qui vous ai appelé ce matin." Son petit frère? Stupéfaite d'avoir devant moi son petit frère. Jae Soo m'en avait parlé, enfin, il m'en parlait beaucoup même. Il était même prévu que je le rencontre quand je serai revenue de mon année d'étude. Mais vu la conjoncture actuelle, rien ne s'était déroulée comme prévu. Je n'ai pas fait attention au ton de la voix qu'il a utilisé. Par contre, je remarque très vite qu'il me tourne le dos pour rentrer dans un des ascenseurs. Voulant savoir plus sur le pourquoi il m'avait appelé et non son frère et pourquoi la rencontre ici et pas dans un autre endroit, je le suis.

Dans l'ascenseur, je le regarde attend une explication ou autre mais rien. A la place, il garde le silence sans jamais croiser mon regard. Chose que Jae Soo n'aurait jamais fait. Au faite, son frère passait son temps à parler en ma présence juste à ma présence en plus, et souvent ses phrases n'avaient ni queue ni tête. C'était notre façon à nous de rigoler. Mon air déjà flagada devient triste alors que je le suis dans les couloirs. Quand il ouvre la porte d'une chambre, je le dévisage, attendant une explication.
"Je vous ai fait venir ici parce que c’est ici que vous trouverez Jae Soo. Il est là, dans cet hôpital. Depuis deux ans. " Bien entendu en regardant dans la chambre, je m'attendais à le voir avec une jambe cassée ou autre. Pas ainsi dormant avec des machines autours de lui.

Sans faire attention, je pousse le jeune homme à côté de moi pour me précipiter vers celui qui hante mes rêves, m'installant à la chaise à côté de lui, ma main tenant la sienne.
"Il ne vous a pas délaissait, simplement … il est dans cet état depuis deux ans." Cette phrase se répercute dans mes oreilles. Deux ans? Mon regard passe de l'un à l'autre avant que je comprenne qu'il est dans le coma depuis deux ans. Depuis qu'il ne me donne plus de nouvelle. Et là, je me mets à pleurer, portant sa main à ma joue. Durant deux ans j'ai cru qu'il avait rencontré quelqu'un d'autre. Entre mes larmes, je le regarde dormir. Il a l'air paisible ainsi. Ma main libre remet en place l'une de ses mèches de cheveux avant de caresser sa joue. Durant quinze minutes, je pleure à cause du choc, ne parlant pas, tenant juste sa main dans la sienne.

Pourtant au bout d'un moment, mes larmes s'arrêtent. Et je regarde la pièce, retombant sur son frère. Du coin de ma manche, j'efface le reste d'eau sur mes joues.
"Qu'est-ce qu'il lui est arrivé?" Bien entendu on entend que je sanglote encore dans ma voix. Mais pourtant, elle est froide. Mon regard fait un autre tour dans la pièce. "Il ne vous est jamais venu à l'esprit de me prévenir?" Bien entendu qu'il lui est jamais venu à l'esprit. Jae Soo n'a certainement jamais parlé de moi. Mon regard se pose de nouveau sur lui, et je souris tout en caressant sa main.




Dernière édition par Lee Ha Min le Dim 18 Oct - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pardon ! [PV Jae Hyeong] Dim 18 Oct - 21:52

▬▬▬ Pardon ▬▬▬
"La raison se compose de vérités qu'il faut dire et de vérités qu'il faut taire. "
- Rivarol



Hésitation. Peut être aurai-je mieux fait si je ne lui avais rien dit ? J’avais baissé la tête, regardant le carrelage blanc je n’osai pas la relever et faire face à la réalité. À chaque fois que je pénétrai l’enceinte de cette chambre une douleur affreuse s’emparait de mon cœur qui se resserrait de plus en plus. J’avais l’impression d’étouffer, de suffoquer à le voir allonger sur ce lit d’hôpital, silencieux et endormi. Je n’arrivai toujours pas a accepté le fait qu’il soit dans le coma. Non, je n’y parvenais pas. Le bruit de ses talons contre le carrelage me fit comprendre qu’elle avait fini par s’avancer en sa direction. Prêt du patient, je l’entendais verser des larmes qui n’avaient fait que resserrer un peu plus mon cœur contre ma poitrine. Je relevais la tête et la vis s’approcher de hyung, à ses côtés je la vis remettre une mèche de ses cheveux de côté avant qu’elle ne finisse par caresser sa joue. Un silence s’était installé dans toute la pièce et je n’osai le rompre, la laissant profiter de cet instant, de ces retrouvailles particulières. Et puis, comment oserai-je ? Les larmes perduraient à vouloir couler le long de ses joues, abîmant sa peau blanche et lisse. Pendant quinze longues minutes de silence elle tenait fermement entre ses mains l’une des mains de hyung, elle ne cessait de pleurer, et étrangement une larme vint rouler le long de ma joue froide, je ne voulais pas non plus craquer à mon tour, je souhaitais restais fort, il le fallait.

J’étais resté à l’écart, au bas du lit, je me tenais sur mes deux pieds et n’avais bougé une seule seconde. J’avais détourné mon regard, le laissant se poser sur le côté, je leur laissais tout le plaisir de se retrouver de nouveau même si en réalité je ne fus pas certain qu’il s’en rende compte. Ce fut seulement lorsqu’elle décida de cesser de verser plus de larmes qu’elle prit la parole en me demandant la raison pour laquelle il s’était retrouvé dans cet état si misérable. Automatiquement je détournai mon regard en sa direction. Je ne su quoi lui répondre sur le moment, alors elle avait repris en m’accusant presque de n’avoir pas agis de façon correcte envers elle. C’est vrai, elle avait tous les droits de me blâmer, mais la vérité c’est que je ne pouvais pas lui dire, ni même pas à personne d’autre. Son accident devait rester totalement secret, et ce, jusqu’à qu’il finisse par se réveiller de son sommeil profond.

« Ne le répétez à personne. Ne dîtes jamais à qui que ce soit que vous êtes venus ici, que nous sommes entrés en contact, que vous avez vu Jae Soo, que je vous ai conduis jusqu’ici. Tout ça doit rester confidentiel, vous m’entendez ? » Il fallait que je sois clair dès le départ. « Si vous vous mettez à le répéter, alors Jae Soo mourra. » Si elle tenait suffisamment à lui alors le message avait du être intégralement saisi. Mais je sentais que cela n’allait pas se terminait ainsi, aussi facilement. Bien évidemment elle allait me poser des questions, me bombarder de tonnes de questions, comme si je n’étais déjà pas assez embarrassé de l’avoir conduis jusqu’ici. « Je ne peux pas tout vous expliquer. C’est assez complexe et … dangereux. Je ne peux rien vous dire. Contentez vous simplement de cet instant partagé avec lui. » Je la regardai dans le fin fond de ses prunelles. « N’insistez pas, et je vous autoriserai à venir le voir aussi longtemps que vous le désirerez. »
Cela avait certainement du sonner comme des menaces, mais pour être honnête je ne voyais pas d’autres façons de le lui dire. Coopérer, ou alors, vous vous brûlerez les ailes. Chose que je ne lui dis évidement pas.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pardon ! [PV Jae Hyeong] Dim 18 Oct - 22:56

▬▬▬ Pardon ! ▬▬▬
" A deux, on trouvera le coupable... "

Tenant sa main contre ma joue, laissant libre court à mes larmes, à mon sanglot. Intérieurement je m'insulte. Même si j'aurai préféré que son frère me dise qu'il avait rencontré quelqu'un. Le voir ainsi lui qui aimait me faire courir dans les rues de Séoul juste pour s'amuser, me fait mal. Au faite, quand je me suis mise en tête qu'il avait rencontré quelqu'un et qu'il ne saurait donc jamais les sentiments que je lui portais, mon coeur s'était déjà déchirée en multiple morceau. C'est pourquoi, mes études sont passés avant tout, même si j'étais déjà une bourreau de travail quand nous nous sommes rencontrés. Mais là, j'ai l'impression que je souffre encore plus. Ma main libre caresse sa joue, son nez, son menton. Durant un instant j'hésite à faire le contour de ses lèvres mais rien ne se passe.

Je me sens idiote pour avoir cru que... Mais j'aurai préféré. C'est affreux de le voir ainsi, endormit. Le temps passe, je ne lui lâche pas la main. L'envie de lui hurler dessus, de lui dire d'arrêter de faire semblant de dormir, de se réveiller maintenant est là. Seulement, je n'ai pas la force. Vraiment pas la force. Doucement le torrent qui inondent mes joues se tarit. Ma tête se relève, ma posture change avant que mon regard se pose sur son frère qui est debout, stoïque aux pieds du lit, tête basse. La première question fuse et la deuxième à la suite, ne lui laissant pas le temps de répondre. Ma voix est froide, en colère, triste à la fois. On m'a tenu éloigné de Jae Soo, et je ne devrais rien dire?


"Ne le répétez à personne. Ne dîtes jamais à qui que ce soit que vous êtes venus ici, que nous sommes entrés en contact, que vous avez vu Jae Soo, que je vous ai conduis jusqu’ici. Tout ça doit rester confidentiel, vous m’entendez ?" Je ne bouge pas, trop surprise par sa réaction. Confidentiel? Pourquoi est-ce que je n'ai pas le droit de le voir. Ma bouche s'ouvre mais se referme aussi vite. " Si vous vous mettez à le répéter, alors Jae Soo mourra. " Mourra? Mes larmes reprennent à ce mot. Je ne sais rien dire, la main de l'endormi, je la serre entre les miennes. Le regardant, le suppliant du regard de se réveiller. Pourquoi ne veut-il pas se réveiller et me dire que ce n'était qu'une blague? Pourtant, rien. A la place, je reporte mon attention sur son frère. Mes yeux lui montrent que j'ai mille et une questions si pas plus. "Je ne peux pas tout vous expliquer. C’est assez complexe et … dangereux. Je ne peux rien vous dire. Contentez vous simplement de cet instant partagé avec lui. " Là, je comprends que je ne pourrai plus le voir, mes yeux se ferment. Un sanglot s'échappe de moi. Il m'annonce ça de but en blanc. D'une main libre, j'attrape le pendentif qui pend à mon cou, la serrant entre mes doigts. Jae Soo, réveille-toi. C'est ce que je pense au fond de moi. Réveille-toi! Tu n'as pas le droit de me laisser ici, toute seule. Tu m'avais promis plein de chose puis tu... Mes pensés s'arrêtent sans que je mette le mot sur ce que je veux lui dire.

Un bruit se fait entendre près de moi, ce qui m'oblige à relever la tête de nouveau. Nos regards se croisent.
"N’insistez pas, et je vous autoriserai à venir le voir aussi longtemps que vous le désirerez." Et là, entre mes larmes, je souris enfin. Le revoir de nouveau? Mon coeur palpite de plus en plus fort. Ma main enserre celle qu'elle tient. "Je peux vraiment le voir de nouveau?" Il pourrait encore me dire que pour le revoir, je dois vendre mon âme au diable, je le ferai. "Je ne dirai rien. Comme si j'allais le dire à quelqu'un. Nous n'avions même pas d'amis en commun, ni rien. Personne n'a pu me donner des nouvelles de lui, alors à qui le dirai-je? "Je ferai tout ce que vous voulez mais laisser moi le revoir." Lui, m'avait parlé froidement et moi, je le suppliais. Maintenant que je savais où était Jae Soo, maintenant que je savais ce qu'il avait. Non, c'était impossible que je ne puisse plus le revoir, le toucher ainsi.

Attendant une réponse, je me mets à regarder vraiment la pièce. Et là, une chose me sauta aux yeux. Il était seul dans la chambre. Puis, son lit ressemblait à un lit qu'on trouve dans une chambre normale et non un lit d'hopital. Lâchant sa main, j'attrape la couverture, une couette, un édredon avec des draps en... J'écquille les yeux surprises.
"N'êtes-vous pas les fils d'un fonctionnaire?" C'est ce qu'il m'avait dit la seule fois où j'avais posé une question sur sa famille. "Pourquoi ne sommes-nous pas au sous-sol? Puis, depuis quand qu'un fonctionnaire peut payer une chambre individuel aussi..." le mot sort enfin de mes lèvres après que j'ai baissé ma tête. "cher?".


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pardon ! [PV Jae Hyeong] Mer 21 Oct - 1:38

▬▬▬ Pardon ▬▬▬
"La raison se compose de vérités qu'il faut dire et de vérités qu'il faut taire. "
- Rivarol



J’eu l’impression que mes paroles faisaient effet. Elle semblait ne pas être le genre de personne barbante, et avais de suite coopéré. Cela prouvait suffisamment qu’elle tenait assez à hyung pour ne pas mettre sa vie en danger. C’était une bonne chose à observer. Elle avait fini par affirmer, approuvant qu’elle ne dirait rien à personne, qu’elle garderait le secret si cela pouvait lui permettre de continuer à le voir. Étrangement, une vague de chaleur vint s’emparer de mon cœur, et très vite je compris qu’il y avait bien plus qu’une amitié forte entre ces deux là. Un sentiment étranger, si fort et puissant, capable de braver orages et tempêtes sans l’ombre d’une crainte. C’était ce que l’on ressentait pour une personne lorsqu’on commençait à la voir différemment. Je n’osai le prononcer, ce mot qui frappait à ma porte depuis tant d’années déjà, restait encré dans mon esprit, dans ma chair, et je ne parvenais pas à m’en défaire bien que j’en souffrais horriblement. C’était douloureux, parce qu’il n’avait jamais été partagé, non plus dévoilé d’ailleurs, alors je ne pouvais qu’être pris de bonheur en voyant ce magnifique portrait qui se tenait sous mes yeux. Pour preuve, je l’entendais me supplier, elle me suppliait de la laisser revenir encore une fois, de pouvoir passer de nouveau son temps à ses côtés, de pouvoir le toucher, s’assurer que ce n’était pas un rêve, et bel et bien la réalité. Son regard, les traits de son visage, l’expression piteux qu’elle affichait, on aurait dit que le monde s’écroulait à ses pieds en cet instant même. Je ne cherchais pas à la menacer, ni même à la faire chanter, même si l’on pouvait le penser ce fut tout le contraire. Car ce qui m’importer avant tout fut de protéger hyung.

Je ne dis rien et simplement lui fis signe de la tête en la hochant légèrement vers le bas dans un premier temps. Si elle acceptait mes conditions, alors je n’allais pas trahir ma parole, je lui permettais de revenir le voir. « Vous ne pourrez cependant pas venir comme bon vous semble. Je vous ferai parvenir des créneaux sur lesquels vous devrez vous appuyer et les respecter, surtout. Faites-moi confiance. » Avais-je finis par décider de dire. On ne savait jamais, il se pouvait très bien que père finisse un jour par venir lui rendre visite, bien que j’en doutai, mais ne sait-on jamais. J’avais conscience que je prenais le risque de nous mener droit aux enfers si nous échouons, mais en vérité, si j’avais agis ainsi, c’était également d’une part parce que j’espérai peut être qu’en sa présence, hyung finirait par se réveiller. Est-ce que tu nous entends ? Peux-tu sentir notre présence à tes côtés ? As-tu remarqué que je t’ai amené Ha Min ? Non, bien sûr, il n’allait pas me répondre.

" N'êtes-vous pas les fils d'un fonctionnaire? " Le fils d’un fonctionnaire ? Pourquoi me disait-elle cela ? Et pourquoi se mettait-elle autant à observer la pièce avec un drôle d’air, comme si quelque chose lui avait sauté à l’œil.  "Pourquoi ne sommes-nous pas au sous-sol? Puis, depuis quand qu'un fonctionnaire peut payer une chambre individuel aussi... chère ?" Alors là, je ne voyais absolument pas où elle souhaitait en venir, je la dévisageais d’un mauvais œil et me demandais si elle n’avait pas confondu avec quelqu’un d’autre que hyung, ou bien ? Pendant l’espace d’un bref instant je compris ce qui s’y cachait. Je devinai que hyung ne lui avait pas révéler sa vraie identité, il avait du lui raconter une fausse histoire à son sujet afin qu’elle ignore qu’il était membre de la famille Kim, et fils du premier ministre de l’Éducation Nationale. Rien de tel pour s’attirer les ennuis n’est ce pas ? Ou alors pour être craint des autres. « Chère ? Qu’est ce que la valeur de l’argent, lorsque vous apprenez que votre enfant se trouve entre la vie et la mort ? » Je me tais un instant avant de reprendre. « Je crois que dans ce genre de moment, plus rien ne compte, vous êtes prêts à faire des sacrifices pour le bien de votre progéniture. » Je me tais de nouveau avant de reprendre. « Peut être souhaitez vous prendre connaissance du comment nous y sommes parvenus ? À moins que vous ne trouviez que cela serait bien trop déplacer et finirez par retenir votre curiosité bien trop abondante. » J’espérai qu’avec ces raisons qu’elle n’aille pas chercher plus loin encore. C’était assez potable comme excuse, elle venait faire preuve d’une marque de non respect envers le patient, mais surtout envers la famille, bien que ce ne fussent que de simples questions émanant de sa curiosité soudaine, ce n’était certainement pas le genre de questions à poser. Navré Ha Min, mais il va falloir trouver mieux pour tenter de me faire tirer les vers du nez, chose que je n’espérai pas que cela arrive tout de même.





Dernière édition par Kim Jae Hyeong le Dim 1 Nov - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pardon ! [PV Jae Hyeong] Dim 1 Nov - 20:01

▬▬▬ Pardon ! ▬▬▬
" A deux, on trouvera le coupable... "

La question fuse sans que j'y réfléchisse. Il fallait que je me chasse l'image de son corps étendu sur le lit. Mon regard est posé sur son jeune frère. Dire que je l'ai apperçut quand nous étions plus jeune et que Jae Hyeong ne ressemble plus à l'enfant qu'il était. Combien de fois Jae Soo m'avait dit qu'il était la personne la plus importante pour lui et qu'il ferait tout pour le protéger. Bien entendu, quand je lui demandais ce qu'il voulait dire par là, il me répondait avant de me sourire mystérieusement pour me tirer ensuite dans les rues de Séoul où il rigolait. C'était ainsi nos conversations sur sa famille. La seule chose qu'il a bien voulu me dire, enfin que j'ai réussi à lui tirer sous la contrainte une fois. Son père est un fonctionnaire. Dans ma tête c'était un fonctionnaire de catégorie 10 et non pas une.

Mes doigts lâchent le drap en entendant la réponse.
"Je crois que dans ce genre de moment, plus rien ne compte, vous êtes prêts à faire des sacrifices pour le bien de votre progéniture. " Ma tête se baisse sous ses mots. Je suis une gourde franchement. Pourquoi est-ce que j'ai dis ça. "Peut être souhaitez vous prendre connaissance du comment nous y sommes parvenus ? À moins que vous ne trouviez que cela serait bien trop déplacer et finirez par retenir votre curiosité bien trop abondante." Ma main serre celle de Jae Soo en entendant le ton de sa voix. Je viens certainement de mettre son cadet en colère avec mes questions. "Déso..." Je relève ma tête pour le regarder droit dans ses yeux. "Je suis désolée. Pardonnez ma question. C'est juste que le voir ain..." Ma phrase meurt dans ma gorge alors que j'éclate de nouveau en sanglot.

De nouveau, mes larmes coulent sur mes joues. "J'ai cru qu'il m'avait oublié." Tout en parlant, je ne pense même pas à si Jae Soo a parlé de moi à son frère. Pour moi, oui. Vu notre relation étrange que nous avions. Quand soudain, je me rappelle de son dernier message. Ma main lâche le malade pour prendre une peluche dans mon sac. "Il l'a gagné quand nous étions au lycée. C'est le ... Et je me remets à pleurer encore plus, posant ma tête sur le lit. La peluche tombant sur le sol. "Réveille-toi Jae Soo Oppa. Tu me manques!



Dernière édition par Lee Ha Min le Ven 6 Nov - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pardon ! [PV Jae Hyeong] Jeu 5 Nov - 23:34

▬▬▬ Pardon ▬▬▬
"La raison se compose de vérités qu'il faut dire et de vérités qu'il faut taire. "
- Rivarol



Une chose était certaine, Ha Min n’allait pas plus fouiller en profondeur après cette réaction que je n’avais su lui épargner. Je ne voulais pas paraître froid avec elle, mais elle ne m’en avait pas laissé le choix. Je me devais de lui sortir une excuse en vitesse, et quitte à me montrer désagréable, tant pi. Alors que je ne la lâchai pas une seule fois du regard afin de soutenir mes propos, je l’entendais s’excuser jusqu’à ce que ses mots ne s’étouffent dans ce chagrin qui la prit de nouveau. Les larmes continuaient de perler sur son visage, et cela ne s’arrêtait plus. Une fois encore mon cœur se resserra en l’entendant éclater en sanglot. J’avais eu l’envie de lui dire, d’arrêter de pleurer, car j’étais certain que Jae Soo n’aurait pas apprécié la voir dans cet état, la voir le pleurer à son chevet. Non, je connaissais parfaitement mon frère, il n’aurait pas souhaité voir ses proches et les gens qu’il chérissait pleurer sur son sort. Alors que son cœur continuait de se noyer dans ce chagrin, elle poursuivit dans ses dires, évoquant le passé, ce moment si précieux dédié à ses côtés, elle ne put une fois de plus poursuivre jusqu’à la fin et éclata de nouveau en sanglot. Je me sentais mal à l’aise, ne savant comment faire pour la faire cesser de se torturer encore que plus, je finis par avancer, et, posant une main sur son épaule j’essayais de la rassurer du mieux que je pouvais. « Cessez donc de pleurer. Cela ne va rien arranger à la situation. » J’attendis qu’elle releva la tête en ma direction avant de reprendre. « Ressaisissez-vous. Je suis certain que Jae Soo n’aimerait pas vous voir dans cet état. Allons, s’il vous plaît. » Ma main se détacha de son épaule tandis que mon regard se posa sur hyung. « Vous savez … » J’hésitais un instant. « … je continus d’y croire, mais parfois, il m’arrive de me demander s’il va réellement se réveiller un jour … Cela fait déjà deux ans que son état n’a pas évolué. J’ignore ce qu’il se passe dans son esprit, s’il se bat ou a déjà fini par abandonner … Peut être que les docteurs n’ont pas tors, peut être devrions nous … » Je me tu. Je sentis que les larmes n’allaient pas tarder à couler d’elles même. Je n’avais pas la force de continuer, et pourtant. « Je suis désolé, je n’aurai jamais du vous dire ça, et surtout pas devant hyung. » Je m’inclinais, honteux, comment avais-je pu oser laisser ces idées fleurirent dans mon esprit ? C’était horrible. J’étais sa famille et je m’étais, sans retenu, permis pendant l’espace d’un instant à penser si égoïstement. Est-ce que j’avais agis pour son intérêt, ou bien était ce simplement pour me sentir mieux, me dénuer de ce chagrin qui me dévorer de jour en jour ? «  Je pense que nous devrions en rester là pour aujourd’hui. » Je tournais les talons et m’éloigner un peu plus du patient.  



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pardon ! [PV Jae Hyeong] Ven 6 Nov - 17:47

▬▬▬ Pardon ! ▬▬▬
" A deux, on trouvera le coupable... "

Ses paroles me font encore plus mal que de voir Jae Soo étendu. "Vous savez je continus d’y croire, mais parfois, il m’arrive de me demander s’il va réellement se réveiller un jour … Cela fait déjà deux ans que son état n’a pas évolué. J’ignore ce qu’il se passe dans son esprit, s’il se bat ou a déjà fini par abandonner … Peut être que les docteurs n’ont pas tors, peut être devrions nous" Mon regard sur lui, lui annonce mille et une mort. Ma main serre les doigts de celui allonger pendant que mon souffle se fait court. Il rigole, n'est-ce pas? Je suis trop estomaqué par ce qu'il vient de me dire pour dire quoi que ce soit. En tout cas, il a réussit à me faire arrêter de pleurer. Vu que mon esprit est sur comment réussir à le tuer pour avoir oser me dire ça, à moi.

■ ■ ■


C'est à ce moment-là que l'araigné est tombé sur son épaule. Ma main libre cache mon début de fou rire. Ca fait trois semaines que je suis au courant que Jae Soo est dans le coma. Je passe ma vie à vivre avec mon téléphone à porter de main pour savoir quand je peux le voir. Il.. Mon regard se pose sur Hyeong. m'aurait demandé plus de détail. Un soupir sort de mes lèvres. Et ta journée? Bien entendu, ça m'intéresse de savoir comment c'est passé la journée de Hyeong. Il est important pour Jae Soo et d'une certaine façon, je me suis prise d'affection pour lui. Oh non, il ne remplacera pas son frère, loin de là. J'ai apporté les photos.

Ma main lâche Jae Soo pour attraper l'album photos. Mais je ne comprends toujours pas pourquoi tu veux que je lui parle de nos souvenirs. Enfin, si je comprenais. Il m'avait bien expliqué, plusieurs fois même. Mais, il y avait des souvenirs qui ne le regardait pas. Et je ne comptais pas en parler devant son frère. Si tu souhaites vraiment que je lui rappelle nos souvenirs. Il va falloir que ... Mon regard le quitte pour se tourner vers la porte. tu quittes la chambre. le pire c'est que je sens mes joues prendre feu en lui disant ça. J'espère qu'il va comprendre qu'il y a des choses que je ne parlerai pas devant lui.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pardon ! [PV Jae Hyeong] Lun 9 Nov - 0:49

▬▬▬ Pardon ▬▬▬
"La raison se compose de vérités qu'il faut dire et de vérités qu'il faut taire. "
- Rivarol



Cela faisait trois semaines. Trois semaines que Ha Min était au courante pour hyung. La dernière fois je l’avais laissé lui rendre visite seule, mais aujourd’hui, je préférai l’accompagner, car ne savait-on jamais, père pouvait débarquer d’une minute à l’autre et s’il la surprenait dans cette chambre qui sait ce qu’il pourrait lui faire. En vérité le fait de l’avoir amené jusqu’ici il y a trois semaines de là me stressait. Je craignais que chacune de ses visites ne vire au cauchemar, parfois je me disais que je n’aurai jamais du lui faire part de cette information, mais très vite je me disais que hyung aurait certainement aimé que je le fasse. C’était assez vicieux, mais peu importe, je l’avais fait, et maintenant il m’était impossible de retourner en arrière.

Cela faisait déjà cinq minutes que nous nous étions installés aux côtés de hyung et bavardions. « Ma journée ? Rien de bien extraordinaire. Je suis allé en cours et ensuite suis venu directement ici. » Je ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois que je la voyais lui donner la main, lui donner toute sa tendresse et son amour, un étrange sentiment s’emparait de moi, comme si quelque chose me gênait. De la jalousie ? Non. Peut être n’avais-je tout simplement pas l’habitude, c’était la première fois que je le voyais en compagnie d’une femme, mais pas n’importe qu’elle femme. Alors que je m’apprêtais à lui retourner la question, elle reprit aussitôt, m’annonçant qu’elle avait apporté l’album photos que je lui avais demandé par téléphone. « Mais je ne comprends toujours pas pourquoi tu veux que je lui parle de nos souvenirs. »  Pourquoi ? Parce que je souhaiterai que vous lui fassiez comprendre que vous êtes à ses côtés, que vous n’avez cessé de penser à lui malgré sa disparition soudaine, que peut être qu’en  votre présence un miracle se produira. Cela faisait déjà deux ans que je venais souvent lui rendre visite, j’avais pour habitude de lui raconter mes journées à l’Université, ce qui se passait à la maison, avec notre père aussi, mais je n’avais pas eu la sensation que mes visites avaient un impact sur sa santé. Alors j’avais osé espérer qu’en sa présence, peut être, son état allait s’améliorer parce qu’ils avaient ce lien spécial qui les lié, un lien que l’on nommait, l’Amour.

« Je comprends. Je vais sortir dans ce cas. Je serai juste devant. » Avais-je répondu suite à sa requête. Bien sûr, je n’avais pas l’intention de rester dans la pièce alors qu’elle ferait défiler leurs souvenirs lointains si précieux. Il était normal que je les laisse dans leur bulle à eux. J’esquissais un léger sourire avant de me lever et de quitter la pièce, prenant le soin de refermer délicatement la porte derrière moi.

Je restai dans le couloir, assis face à la chambre j’espérai avec force que cette tentative allait porter ses fruits. « Ha Min, je compte sur toi, tu es mon seul espoir. » puisque je ne pouvais compter sur mon père.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pardon ! [PV Jae Hyeong]

Revenir en haut Aller en bas
 

Pardon ! [PV Jae Hyeong]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ Demander Pardon ] -PV-
» #0317 (Noven) ♥ Mieux vaut demander pardon que permission.
» Park Hyun Jun ft. Park Hyeong Seok (Ulzzang)
» Le Pardon du renouveau de la chapelle Notre Dame de La Croix
» Images des jeux bretons du Pardon de Brasparts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four In Séoul :: Café noir ou au lait ? :: Once upon a time :: Déchetterie de la ville-